En Estonie, des écoles vont rendre obligatoire l'apprentissage de langages de programmation dès l'école primaire. Une mesure qui pourrait se généraliser à l'ensemble des établissements publics d'enseignement.

Et si la programmation de logiciels informatiques devenait une matière aussi importante à l'école que l'apprentissage des langues, de l'Histoire ou des mathématiques ?

Il y a encore une quinzaine d'années, l'usage de l'informatique impliquait nécessairement de "mettre les mains dans le cambouis" pour configurer un logiciel, installer un driver de matériel, ou mettre en ligne une page web. Mais aujourd'hui l'informatique est devenue d'une telle simplicité (avec les outils "WYSISWYG", les installations de logiciels en un clic, les plateformes de blogs pré-configurées, etc.) que les adolescents n'ont plus besoin de comprendre "comment ça marche", puisque ça marche. Il en ressort que bien que nées avec Internet, les jeunes générations sont naturellement moins douées et surtout moins attirées par la technique informatique pure et dure.

En Estonie, pour remédier au problème, la Fondation Tiger Leap a lancé une initiative pilote baptisée ProgreTiiger, qui vise à rendre obligatoire l'apprentissage des langages de programmation dès l'école primaire. En cette rentrée de septembre, plusieurs écoles du pays proposeront des cours spécialisés aux enfants âgés de 7 ou 8 ans, puis le cursus s'étendra jusqu'aux lycéens de 16 ans.

Les professeurs ont bien sûr reçu une formation spéciale pour leur permettre de relayer l'apprentissage, et de développer avec leurs élèves des applications web et mobile. Des entreprises estoniennes du secteurs des nouvelles technologies sont par ailleurs impliquées dans le programme, avec l'espoir de former une nouvelle génération de développeurs plus talentueux, susceptibles de leur garnir leurs rangs.

Il n'apparaît pas clairement dans le communiqué de la Fondation si le gouvernement estonien soutient activement l'initiative. La Fondation indique simplement que le programme pilote est destiné à être généralisé à toutes les écoles du pays. Selon UbuntuLife, les écoles publiques qui souhaiteront participer à ProgreTiiger pourront s'inscrire lors de la rentrée prochaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés