Publié par Guillaume Champeau, le Jeudi 16 Août 2012

Un logo "DRM-Free" pour identifier les plateformes sans DRM

Sur le web anglosaxon, et peut-être aussi bientôt en France (?), un logo identifie désormais les sites qui proposent uniquement des contenus vendus sans DRM.

En France, la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a créé un label PUR qui ne présente que peu d'intérêt pour les consommateurs. Rares sont les internautes qui vont choisir une plateforme plutôt qu'une autre parce qu'elle possède un logo qui leur indique que les droits d'auteur sont respectés. En revanche, il y a des signalétiques qui peuvent être d'une réelle utilité pour les internautes qui désirent des critères de choix objectifs entre différentes plateformes.

Le site Defective By Design, qui s'oppose depuis de nombreuses années aux DRM, a ainsi créé un logo "DRM-Free" qui identifie les plateformes qui diffusent uniquement des contenus sans mesures techniques de contrôle des droits. "La prise de conscience s'est répandue parmi les individus, les entreprises et d'autres organisations que les DRM sont une restriction inutile des libertés, et qu'ils détournent les gens" qui veulent acheter des contenus, assure le site. Le logo aura donc pour fonction à la fois de rassurer les internautes qui ne veulent pas acheter de contenus sans avoir l'assurance de pouvoir en faire ce qu'ils veulent (le lire avec l'appareil de leur choix, le conserver pendant des années sans craindre qu'un jour les serveurs de contrôle des droits ne soient fermés, en extraire une partie pour le remixer, le distribuer à des amis, etc.). Il aura aussi valeur éducative, grâce à un lien menant à une page d'explications.

"Les DRM créent un bien endommagé. Ils vous empêchent de faire ce qui serait normalement possible s'ils n'étaient pas là, et ils créent une situation dangereuse pour les libertés, la vie privée et la censure", résume le site. 

Parmi les premières plateformes anglosaxonnes à utiliser le logo figurent :

Publié par Guillaume Champeau, le 16 Août 2012 à 13h23
 
29
Commentaires à propos de «Un logo "DRM-Free" pour identifier les plateformes sans DRM»
Inscrit le 31/05/2011
215 messages publiés
J'applaudis l'initiative, malheureusement c'est pas demain la veille où l'on trouvera un logo francais équivalent..
Au vu de l'évolution coté Francais, le label DRM-free sonnera comme "dangereux pour la culture" avec propagante d'une majorité d'ayant droit..
Inscrit le 16/08/2012
2 messages publiés
En effet. Si une pareille initiative pouvait exister en France, ce serait très intéressant.
Inscrit le 15/08/2008
2846 messages publiés
Il faudra penser à le traduire si il est utilisé sur des sites français. Des personnes qui ne comprennent pas l'anglais pourraient ne pas comprendre ce logo :

DRM Free : un rapport avec le FAI Free ou alors avec quelque chose de gratuit ??
without restrictive technologies : le français verra technologie restrictive
Inscrit le 06/02/2009
269 messages publiés
En voilà une idée qu'elle est bonne (déjà pour commencer il faudrait que soit mentionné clairement et systématiquement le type de DRM et les restrictions qu'il impose au consommateur (les amazon, fnac and co ne le font toujours pas, alors que pourtant la loi les oblige à le faire) hadaubie ils font quoi là, à part aller faire les beaux aux USA avec notre pognon ?!

Je ne suis pas fondamentalement opposé aux DRM, mais seulement à partir du moment où ils ne crachent pas sur mes droits (jouir et disposer de manière absolue qu'il dit le 544 du Code civil).

A défaut = boycott ou piratage, le jour où ils comprendront ça, tous ces abrutis, alors je serai un consommateur (notamment de jeux vidéo) épanoui.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
ClémentHourseau, le 16/08/2012 - 13:41
En effet. Si une pareille initiative pouvait exister en France, ce serait très intéressant.


Bon, à vrai dire, les "labels", j'y crois moyen à leur efficacité.
Mais je suis tout de même heureux que ça existe ça, et que Guillaume en parle.

Je ne vois d'ailleurs pas le rapport avec le fait qu'une telle initiative existe ou non en France.
N'importe quel site français peut apposer ce logo sur sont site. Quelle importance que l'initiative vienne d'Angleterre?
Les "guerriers" sont INTER-nationaux et mondiaux, non?
Inscrit le 19/10/2009
6452 messages publiés
Plus qu'à ' défacer ' tous les sites ' PUR 'istes...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Gnommy, il y a une AG en Octobre qui me semble importante à intégrer pour A et tous les valeureux en tous genres qui ne collaborent pas avec les vieillards et leurs appareils atrophiés... :-)
Inscrit le 16/08/2012
3 messages publiés
Amicalement, le 16/08/2012 - 13:54

ClémentHourseau, le 16/08/2012 - 13:41
En effet. Si une pareille initiative pouvait exister en France, ce serait très intéressant.


Bon, à vrai dire, les "labels", j'y crois moyen à leur efficacité.
Mais je suis tout de même heureux que ça existe ça, et que Guillaume en parle.

Je ne vois d'ailleurs pas le rapport avec le fait qu'une telle initiative existe ou non en France.
N'importe quel site français peut apposer ce logo sur sont site. Quelle importance que l'initiative vienne d'Angleterre?
Les "guerriers" sont INTER-nationaux et mondiaux, non?



Le "en France" s'entendait plutôt comme "en version francophone", comme c'est par exemple le cas pour les licences creative commons. Après, en effet, peu importe que l'initiative provienne d'Angleterre ou d'autre part dans le monde.

Et oui, n'importe qui en France peut apposer un tel label sur son site. Mais le but d'un label (pour lui donner une force) est qu'il soit de qualité et reconnu. Chose impossible si chacun créait son propre label "Free DRM".
[message édité par ClementHourseau le 16/08/2012 à 14:11 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Oui Clément, bien que les labels, je l'ai dis, je trouve ça léger...

Mais rien ne t'empêche de les contacter pour demander le fichier source avec les calques, garder DRM-free qui est clair et international, et remplacer le texte sur les bords en français. Puis buzzer

Sinon, je suis allé lire ton billet hachette on n'a pas le droit etc. Cool!
Je me permets une remarque personnelle toutefois. L'emploi du mot "capitaliste" est à mon avis contre-productif.
Inscrit le 16/08/2012
3 messages publiés
Amicalement, le 16/08/2012 - 14:16
Oui Clément, bien que les labels, je l'ai dis, je trouve ça léger...

Mais rien ne t'empêche de les contacter pour demander le fichier source avec les calques, garder DRM-free qui est clair et international, et remplacer le texte sur les bords en français. Puis buzzer


Le buzz, c'est pas trop mon truc. Ou alors il faudrait que cela vienne d'une idée vraiment personnelle, ce qui pour le coup n'est pas le cas

Sinon, je suis allé lire ton billet hachette on n'a pas le droit etc. Cool!
Je me permets une remarque personnelle toutefois. L'emploi du mot "capitaliste" est à mon avis contre-productif.


Merci pour la remarque. Toutes sont bonnes à prendre.
Dans ce cas présent, le terme "capitaliste" était justement utilisé pour marquer la contradiction entre ce que fait Hachette de son côté, et ce qu'elle souhaite imposer aux autres.
J'essaierais quand même de tourner ce genre de phrase de façon différente à l'avenir.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Clément.
Je suis certain que tu as compris pourquoi ce mot est "contreproductif", il est comme "habité".

Amitiés.
Inscrit le 16/08/2012
3 messages publiés
Je l'ai parfaitement compris

Amitiés.
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
Bien sur que le label "im"PUR, à un intérêt.

Il permet de connaitre quels sont les sites à boycotter.
Inscrit le 04/09/2002
2715 messages publiés
Une belle initiative qui n'a aucune chance en France du fait des abrutis arrièrés qui représentent les ayants-droits...
Inscrit le 17/02/2012
161 messages publiés
En fait, en France, l'indication des DRM est prévue par la loi (L. 331-10 et L.331-37 du Code de Propriété Intellectuelle) . Seul le décret d'application n'a pas été pris...

C'est aussi dans une directive européenne qui impose une entrée en application avant le 13 Juin 2014 : http://eur-lex.europ...064:0088:FR:PDF

Si vous n'avez pas peur d'aller voir les discussions sur le forum des labs Hadopi, on en a discuté l'année dernière :

http://labs.hadopi.f...rms#comment-844
Inscrit le 17/02/2012
161 messages publiés
mynameisfedo, le 16/08/2012 - 14:51
Une belle initiative qui n'a aucune chance en France du fait des abrutis arrièrés qui représentent les ayants-droits...

C'est sur que si vous cherchez leurs production et modes de distribution, c'est pas gagné...
Inscrit le 28/04/2009
179 messages publiés
De la diffusion de films sans DRM ça existe aussi en France, y'a pas le logo "drm free" mais ça existe :
www.videoenpoche.info/
Bon forcément c'est pas le dernier Batman qu'on trouve, mais il y a des bons films, y'a le premier Ken Loach par exemple en HD.

Donc, ça n'est pas impossible en France, c'est impossible avec les gros distributeurs/producteurs mais avec des petits distributeurs plus ouverts, ça peut le faire.
Inscrit le 28/04/2009
179 messages publiés
D'ailleurs j'aime beaucoup l'explication donnée sur le site videoenpoche, "pour faire partager des oeuvres qui n'ont pas accès au piratage"
Inscrit le 18/09/2009
637 messages publiés
Inutile ou utile, c'est surtout un mauvais logo inutilisable!

Qu'est-ce-qu'on lit en premier?
DRM !

Au moins si la barre n'était pas centrée et qu'on la remontait légèrement pour rayer le DRM ça serait immédiatement compréhensible et ce même si le logo était affiché petit.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Hogx, le 16/08/2012 - 18:11
Inutile ou utile, c'est surtout un mauvais logo inutilisable!

Qu'est-ce-qu'on lit en premier?
DRM !

Au moins si la barre n'était pas centrée et qu'on la remontait légèrement pour rayer le DRM ça serait immédiatement compréhensible et ce même si le logo était affiché petit.


Pas faux!
De toute façon, les "labels", pffff
Inscrit le 07/06/2012
37 messages publiés
Le respect du droit d'auteur n'est pas un critère objectif de choix d'un fournisseur de contenu ? C'est quand même incroyable de balancer un truc pareil.
Selon vous, face à deux offres équivalentes, dont la seule différence tient au respect du droit d'auteur, il n'y aucune raison de favoriser celle qui respecte le droit d'auteur, donc reverse une partie du prix aux ayants-droits ?

Tant qu'on y est, pourquoi n'encouragerait-on pas les offres ne respectant pas les droits d'auteur ? Allez Kim Dotcom, on est tous avec toi, revient pour continuer à gagner de l'argent en exploitant la création des autres ! Maintenant nos yeux sont ouverts, ce n'est pas quelque chose d'important de récompenser ceux qui ont fourni un travail !

D'ailleurs, je tiens à remercier le site 01net.com pour ce superbe article sur le logo DRM-Free, quand bien même il n'a aucunement participé à sa rédaction.
Inscrit le 07/06/2012
37 messages publiés
gsconnect, le 16/08/2012 - 14:47
Bien sur que le label "im"PUR, à un intérêt.

Il permet de connaitre quels sont les sites à boycotter.


Les sites à boycotter ? Rémunérer ceux qui créent est illégitime ?
J'espère que ton employeur ne développera pas une telle logique, je pense que s'il paie ton voisin en contrepartie du travail que tu fournis, tu réfléchiras autrement.
Inscrit le 17/01/2006
3545 messages publiés
À noter la présence de Magnatune, un label musical indépendant au concept aussi simple qu'efficace :

- La musique est disponible gratuitement, dans un format de qualité potable, sans inscription. Comme ça, pouf, cadeau.
- Vous pouvez vous abonner et, pour une somme mensuelle raisonnable, vous avez accès à la totalité du catalogue, en téléchargement, de façon totalement illimitée, sans DRM, sans watermarking, sous licence CC-BY-NC-SA, dans le format et la qualité de votre choix, y compris en lossless si vous le voulez (FLAC ou WAV).
- Si vous cessez votre abonnement, toute la musique que vous avez téléchargé reste la votre, définitivement, puisqu'il y a pas de DRM.
- Magnatune paye les artistes 50% des sommes générées.

C'est le service que toutes les majors devraient proposer depuis le début. S'ils avaient eu la sagesse de faire ça, le piratage de musique serait à peine un épiphénomène aujourd'hui.
Inscrit le 17/01/2006
3545 messages publiés
Ah j'oubliais de préciser : en plus de ça, ils ont beaucoup de très bonnes choses dans à peu près tous les genres musicaux.
Inscrit le 20/09/2009
6166 messages publiés
7Giddy, le 17/08/2012 - 01:41


Les sites à boycotter ? Rémunérer ceux qui créent est illégitime ?

Je boycotte également les sites qui ont le culot de se vanter d'être "PUR", et la raison est justement qu'il n'y a aucun rapport entre rémunération des créateurs et "PUR". Ce label trompeur signifie simplement "complice avec HADOPI", complice avec le gaspillage de fonds publics, complice avec toutes des corruptions qui ont amené au vote de cette loi inutile et méprisante par des députés godillots.
Il y a rémunérer et rémunérer:
http://korben.info/r...s-artistes.html
Concernant le logo "DRM FREE", je trouve au contraire qu'il est très bien fait. Oui c'est bien DRM qu'on voit en premier, ça attire l'attention, et juste en dessous il y a FREE avec l'explication autour. Les gens vont se méfier de plus en plus des sites qui cachent l'information concernant les DRM.
Malheureusement c'est difficile à traduire sans transformer l'engin en roman. Comment feriez-vous un logo pour dire "Sans mesures techniques de protection" ?
Inscrit le 30/09/2010
126 messages publiés
Il faudra penser à le traduire si il est utilisé sur des sites français. Des personnes qui ne comprennent pas l'anglais pourraient ne pas comprendre ce logo


Tu penses que c'est moins clair que le "Carte Musique jeune: 100% Kiff" de notre ancien ministre de la culture?

T'inquietes, les consomateurs savent rapidement reconnaitre ce qui apporte une vrai valeur ajoutée.
Inscrit le 17/08/2012
1 messages publiés
Pas seulement DRM Free serait interessant, mais aussi et surtout et encore plus important peut-être la mise à disposition des fichiers dans des formats non-propriétaires et open source. C'est le cas de Qobuz par exemple.
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
7Giddy, renseigne toi et tu verras que ce que nous voulons, ce n'est point la mort des artistes.

la culture existait avant l'industrie culturelle, elle existera après, alors à nous de l'inventer sans ces majors les "ayants droits".


Sur un album ou un titre de musique, vendus en magasin ou téléchargé, seul 5 à 10% reviennent dans la poche de l'artiste. (due aux contrats que les artistes ont signé avec les maisons d'éditions -> majors).

J'estime que c'est trop peu, surtout quand on voit que 20% des artistes obtiennent 70% de la rémunération des artistes, les 80% restant soient travaillent à coté soient on le smic.
Attention, un artiste ne doit pas forcément vivre de son travail, il peut ne créer que quelques œuvres si tel est son désir.

Ce que je reproche:

Une très mauvaise répartition des revenus entre les artistes.
Un gavage des maisons d'éditions et des sociétés de répartitions (Sacem...), renseigne toi sur le scandale causé par le salaire de son président et des 5 collaborateurs.

Quand aux sites im"PUR"

En plus l'on pourrait faire le parallèle entre le label PUR et l'antenne de la Gestapo (voir scandale ministre albanouille).
Ce label crée par la Hadopi; institution qui nous coute 12 millions d'€ par ans(bientôt 13), objectif baisser le piratage résultat il augmente.
De plus la mission de la hadopi avait un volet promotion de l'offre légale, a part le label (qui a moins de deux ans, alors que l'adopi est plus ancienne), elle n'a rien fait pour encourager l'offre légale (les majors aussi).

Donc l'offre légale ne s'envolera que:
-lorsque les majors cesseront de se gaver.
-lorsqu'il n'y aura plus de drm
-lorsqu'il y aura d'autres solutions que le copyright (copyleft, licence globale, CC, ou autre à inventer).


a pardon j'oubliais le fiasco de la carte musique jeune, encore une merde destiné à dépenser de l'argent public (donc le notre et le mien) au profit des industriel de la culture qui ne le méritent pas.

Pour revenir sur la question des labels, hormis l'autre abomination (imPUR), s'il faut promouvoir quelque chose ce sont bien les petits labels indépendants.
Un label indépendant est une structure de production de disques indépendante des grosses compagnies (majors) de l'industrie du disque. (la liste étant trop longue, cliquez sur le lien).

de même un article qui se pose la question de rémunération des auteurs.

" Alors le jour où la musique pourra rester la même sans qu’on rémunère tous ces acteurs là, ils joueront une toute autre comédie. Et quelque chose me dit que cela collera avec le jour où le gars à la guitare préfèrera donner sa musique plutôt que de la vendre, jour où il gagnera moins d’argent, mais plus que son producteur n'en perdra. "

vive les artistes.
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
et pour en rajouter une couche

http://www.numerama....ence-libre.html

ps: c'est chiant que le clic droit soit bloqué
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9