Prévu cette année, l'iPhone 5 pourrait ne pas supporter les bandes de fréquence utilisées en France pour la 4G. C'est en tout cas la crainte de Stéphane Richard, le PDG d'Orange. Selon lui, il n'est pas du tout certain que le futur téléphone d'Apple supporte la 4G européenne, à la différence du dernier Samsung Galaxy S3. Mais l'absence éventuelle de la 4G dans l'iPhone 5 est en réalité peu problématique.

Dans quelques mois, Apple lèvera le voile sur son prochain smartphone. Si ses caractéristiques techniques restent un mystère, celui-ci devrait bénéficier d’un nouvel écran mais aussi du futur système d’exploitation mobile du groupe, iOS 6. Par ailleurs, l’iPhone 5 devrait prendre en charge la prochaine génération des standards pour la téléphonie mobile, plus connue sous le nom de 4G.

Mais dans une interview accordée à La Chaîne Techno, le directeur général d’Orange a tempéré l’enthousiasme ambiant. Ceux qui pensaient pouvoir surfer dès cette année en très haut débit mobile avec le futur iPhone risquent d’être déçus. Selon Stéphane Richard, Apple ne compte pas supporter les bandes de fréquence 4G utilisées en France avec son prochain téléphone.

« Il sera 4G américain, malheureusement on n’utilise pas les mêmes bandes de fréquence. Donc, ce n’est pas sûr. Je ne peux pas être affirmatif là-dessus, je ne veux surtout pas parler là-dessus à la place d’Apple. Je suis bien placé pour savoir que c’est dangereux« , faisant référence à l’épisode fâcheux où il a dévoilé avant l’heure l’existence d’une tablette estampillée Apple.

Apple risque-t-il de se mettre en retard par rapport à ses concurrents ? On sait par exemple que le grand rival de la firme de Cupertino, Samsung, supporte le LTE (Long Term Evolution) dans son nouveau Samsung Galaxy S3. Cette différence pourrait jouer dans les arbitrages finaux, estime Stéphane Richard. « J’ai dit au dirigeant d’Apple, Tim Cook, […] que c’était important d’avoir vite un iPhone 4G LTE européen« .

La perspective d’un iPhone 5 incapable de supporter la 4G européenne est-elle véritablement préjudiciable ? La nouvelle norme des standards pour la téléphonie mobile n’en est qu’à ses balbutiements en France et en Europe. Même à supposer que l’iPhone 5 supporte la 4G européenne, combien d’utilisateurs vont vraiment en profiter ? En réalité, ils ne seront qu’une poignée.

Si l’on regarde les projets des principaux opérateurs, la 4G va véritablement se développer en France qu’à partir de l’an prochain et de l’année suivante. Orange prévoit ainsi de couvrir 50 % de la population en 2014. Or à supposer que l’iPhone 5 sorte bien cette année, il aura déjà une durée de vie plus qu’honorable en 2014. On peut raisonnablement penser qu’Apple aura sorti entretemps un iPhone 6, voire un 7.

Ceux-là en revanche seront assurément compatibles avec la 4G européenne. Vu l’engouement des aficionados de la marque à la pomme pour ses produits, nul doute que la plupart des clients renouvelleront sans grande difficulté leur smartphone lorsque les futurs iPhone sortiront.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos