Facebook reprend du poil de la bête sur le NASDAQ. La valeur de l'action est repassée au-dessus des 30 dollars après plusieurs semaines de dégringolade. En parallèle, le site communautaire se prépare à contre-attaquer sur le plan judiciaire pour mettre en échec les plaintes visant son entrée en bourse.

La lente descente aux enfers de Facebook sur les marchés boursiers semble avoir pris fin. L’action du réseau social a repris des couleurs ces derniers jours, se permettant même de repasser au-dessus de la barre des 30 dollars (30,01 dollars très exactement). Il y a pourtant encore quelques jours, rien ne semblait freiner la chute de la valeur du titre. À son plus bas niveau, Facebook valait 25,52 dollars par action.

En marge de ces péripéties boursières, le site communautaire va désormais contre-attaquer. Selon Facebook, « les plaignants se fondent largement sur des articles parus après l’entrée en bourse, utilisés comme sources de leurs allégations, mais ils ignorent que ce que Facebook et les banques ont fait selon eux respecte les pratiques habituelles et ne viole aucun règlement ».

Face à la myriade de plaintes le visant, Facebook a demandé à la justice américaine de toutes les regrouper à New York. Le tribunal « est celui qui convient le mieux, et le plus pratique pour centraliser les développements de la procédure avant procès« . D’après l’AFP, les ratés boursiers du site communautaire sont dans le collimateur de 40 actions en justice.

Si l’introduction en bourse de Facebook a été délicate à gérer pour les boursicoteurs et les investisseurs, Facebook a tout de même de quoi se consoler. Le site a rempli son objectif de lever le plus de fonds possibles en faisant monter les enchères. Un nombre très important d’actions ont été vendues, à un prix très élevé, permettant à Facebook de dégager de nouvelles ressources.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés