Pour l'entre-deux-tours, l'April poursuit sa campagne de sensibilisation. Sur les 433 signataires du pacte du logiciel, seuls 62 sont parvenus à se hisser au second tour des élections législatives. Mais l'association rappelle que de nombreux candidats n'ont pas encore été contactés.

Mise à jour – C’est la dernière ligne droite pour l’opération Candidats.fr, qui se terminera avec le second tour des élections législatives. Pour l’heure, l’April a recueilli 90 signatures pour son pacte du logiciel libre. Sur Twitter, le délégué général de l’association précise qu’il reste encore 418 candidats à contacter.

Sujet du 12 juin – L’April poursuit sa mission d’évangélisation de la classe politique. Tandis que le second tour des élections législatives se déroulera le dimanche 17 juin, l’association dédiée au logiciel libre poursuit sa campagne de sensibilisation. Car sur les 1171 candidats présents au second tour ou élus dès le premier tour, seuls 62 ont effectivement signé le pacte du logiciel libre. Ce qui est très insuffisant.

Jusqu’à présent, l’opération conduite par l’April a permis de marquer des points. Si l’objectif de faire signer le pacte par 557 candidats n’a pas été atteint, ce qui équivaut au nombre de députés à l’Assemblée nationale, pas moins de 433 signatures ont tout de même été collectées, signe que les enjeux du logiciel libre sont de mieux en mieux assimilés par les Français sollicitant un mandat politique.

Mais un important travail d’explication reste à accomplir, notamment à l’égard des partis de droite. En effet, les formations classées à gauche de l’échiquier politique sont surreprésentées. Les signataires du pacte proviennent essentiellement de quatre mouvements, dont trois sont de gauche. Europe Écologie – Les Verts (187 signataires), le Front de Gauche (36 signataires) et le Parti Socialiste (26 signataires).

Le dernier réservoir de signataires n’est autre que le Parti Pirate, qui se positionne officiellement ni à gauche ni à droite. 72 candidats membres du mouvement ont ainsi signé le pacte du logiciel libre. À ce sujet, il est étonnant que « seuls » 72 candidats aient signé le pacte alors que le Parti Pirate a présenté 101 candidats. Pourtant, le logiciel libre fait partie du programme officiel.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés