Microsoft dévoilera à la fin du mois ses ambitions dans la téléphonie mobile. Le groupe américain fera en particulier le point sur le successeur de Windows Phone 7, qui équipe en particulier des smartphones conçus par Samsung, Nokia, HTC ou encore LG.

2012 est une année-clé pour Microsoft. C’est en effet au cours de ces prochains mois que le géant des logiciels va dévoiler ses intentions dans des domaines aussi compétitifs que les ordinateurs, les tablettes numériques et les smartphones. Le groupe, qui joue sur plusieurs tableaux à la fois, doit en particulier renouveler ses systèmes d’exploitation.

Ainsi, Microsoft va commercialiser cet automne Windows 8. Le nouvel O.S. de la firme américaine a été conçu pour fonctionner aussi bien sur les ordinateurs que sur les tablettes tactiles. Il prendra la relève de Windows 7, qui a connu un vif succès commercial au cours de ces trois années d’existence. En commercial avisé, Steve Ballmer présente évidemment Windows 8 comme la renaissance des O.S. Windows.

Du côté des smartphones, Microsoft va présenter Windows Phone 8. Une conférence est justement organisée le 20 juin prochain à San Francisco. Le thème ? « Un aperçu du futur de Windows Phone ». Baptisé Apollo, la prochaine plate-forme mobile du groupe doit poursuivre la reconquête de Microsoft dans le mobile et amorcée par la version précédente, Windows Phone 7.

Selon les informations rapportées par ZDNet, la prochaine version de Windows Phone doit intégrer les fonctionnalités suivantes : support des processeurs multic
?urs, ajout de quatre nouvelles résolutions d’écran, support des cartes de stockage microSD, support des puces NFC avec un utilitaire pour le paiement à distance ou encore la mise en place du chiffrement BitLocker et de démarrage sécurisé (Secure Boot).

Il est également question d’une version améliorée de Skype (qui ne fait étonnamment pas encore partie du système d’exploitation en natif, malgré le rachat du service de voix sur IP par le géant américain), de la capacité pour l’utilisateur de contrôler la consommation des données par les réseaux ou encore la disparition du client Zune au profit d’un nouveau système de mise à jour (baptisé Daphne).

Autant d’éléments qui devront être confirmés lors de la conférence du 20 juin. D’ici là, Microsoft peut savourer la dernière étude conduite par IDC sur l’évolution des parts de marché en matière de systèmes d’exploitation mobiles. À en croire l’institut, la part de marché de Windows Phone va passer de 5,2 % à 19,2 % entre 2012 et 2016. L’O.S. pourrait même dépasser iOS, qui serait juste derrière 19 %.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés