Tous les voyants sont au vert. Après avoir obtenu l'autorisation des régulateurs américains et européens, Google a obtenu l'accord de la Chine pour mettre la main sur Motorola. Selon une porte-parole, la procédure d'acquisition sera bouclée la semaine prochaine.

Il n’y a désormais plus aucun obstacle au rachat de Motorola par Google. La firme de Mountain View a en effet obtenu ce week-end le feu vert des autorités chinoises, après avoir obtenu l’accord des États-Unis et de l’Union européenne en début d’année. Selon une porte-parole du constructeur américain, citée par Reuters, le processus d’acquisition devrait être terminé la semaine prochaine.

Toutes les autorités de contrôle ont donc validé le rachat de Motorola par Google. Cependant, des exigences pèsent désormais sur le moteur de recherche. La Chine a ainsi obtenu certains engagements de la part de la firme californienne. Le système d’exploitation mobile du groupe, Android, devra par exemple demeurer ouvert et gratuit pour les cinq prochaines années.

L’annonce de racheter Motorola remonte à l’an dernier. Très proche du fabricant de smartphones, qui a fait d’Android son principal système d’exploitation, Google a décidé de mettre la main au porte-monnaie pour en prendre le contrôle. 12,5 milliards de dollars ont été mis sur la table, permettant au passage de récupérer près de 24 500 titres de propriété intellectuelle.

Ces nombreux brevets offrent à Google une meilleure chance de dissuader d’éventuels concurrents souhaitant en découdre devant les tribunaux. L’univers de la téléphonie mobile est en effet dominé par une psychose en matière de brevets. Depuis quelques années, les industriels ont lancé des dizaines d’actions en justice partout dans le monde. L’exemple du duel entre Apple et Samsung étant le plus parlant.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés