Contrairement à beaucoup de services en ligne, Amazon n'aurait aucune politique de transfert des comptes utilisateurs vers les héritiers, lors du décès. Une situation qui fait que les livres électroniques, les chansons ou les films achetés sur Amazon viennent s'enfermer dans le cercueil du défunt et ne peuvent plus en sortir.

Il y a quelques semaines, Numerama avait publié une enquête sur la gestion de la mort par les services en ligne. Nous avions vu à cette occasion que les éditeurs de réseaux sociaux avaient des politiques différentes, mais que tous tentaient avec plus ou moins de souplesse de rendre service aux héritiers de leurs anciens clients décédés.

Plus la population des internautes vieillit, plus la question de la gestion après mort des services en ligne va prendre de l’importance (et le législateur devra probablement s’en saisir pour imposer un cadre commun). Le décès des internautes pose en effet, outre les réseaux sociaux, des problèmes de propriété des biens immatériels qui avaient été achetés par le défunt et qui devraient théoriquement être cédés aux héritiers. Or Amazon, qui ambitionne de remplacer le livre papier par le livre électronique, n’a visiblement rien à faire de ces questions.

Dans une chronique du New York Times, repérée par Actualitté, un représentant d’Amazon explique en effet que le marchand n’a aucune politique de transfert des livres achetés pour le Kindle, et qu’il n’entend visiblement rien changer :

Je suis désolé, le contenu Kindle ne peut être revendu, ni donné, ni transféré entre comptes. L’achat et le téléchargement de contenus numériques sur Amazon.com, y compris le contenu du Kindle Store, sont associés au compte Amazon.com qui a été utilisé pour réaliser l’achat originel. En conséquence de quoi, le contenu kindle ne peut pas être transféré à une autre personne.

L’héritier qui recevait autrefois de belles bibliothèques de livres aux reliures dorées ne recevra même pas à l’avenir des bibliothèques de fichiers DRMisés.

Pensez-y la prochaine fois que vous mourrez : donnez les identifiants de votre compte Amazon à votre héritier avant de pousser votre dernier souffle. Ou il ne pourra pas lire les ouvrages que vous aviez soigneusement compilés dans votre Kindle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés