Un mois par an. C'est le temps nécessaire pour lire la totalité des politiques de confidentialité des sites web rencontrés chaque année sur Internet, selon une étude américaine. La longueur moyenne de ces contrats est de 2514 mots et nécessite environ 8 à 10 minutes pour les lire.

Tous les internautes connaissent l’existence des politiques de confidentialité sur Internet, qui servent à indiquer aux visiteurs comment les sites web et les services en ligne gèrent les données qu’ils communiquent lorsqu’ils s’y connectent. Mais aucun ne prend vraiment le temps de lire l’ensemble de ces contrats. Est-ce étonnant ? Ceux-ci sont souvent assez longs et utilisent parfois des termes abscons.

Alors la plupart du temps, les internautes préfèrent se rendre directement tout en bas du contrat lors de l’inscription et cliquer sur le bouton « Accepter » sans avoir pris le temps de lire les règles en vigueur. Ces éléments ont pourtant leur importance, car ils permettent de savoir quelles sont les informations qui seront conservées et l’usage qui en sera fait.

Or, il s’avère que la lecture des politiques de confidentialité nécessite beaucoup de temps libre. En effet, une étude (.pdf) américaine conduite par Aleecia M. McDonald et Lorrie Faith Cranor de l’université de Carnegie Mellon et citée par Techdirt révèle le temps nécessaire pour lire l’ensemble des contrats de ce type que l’on rencontre au fil de la navigation sur le web : un mois par an.

Pour établir ce constat, les deux chercheuses ont mesuré la longueur moyenne des textes soumis aux internautes (2514 mots) par les 75 principaux sites web fréquentés par les internautes (les textes allant de 144 à 7669 mots) et sont parties du principe que la vitesse moyenne de lecture d’un Américain est de 250 mots par minute. Au final, il faut entre 8 à 10 minutes pour lire chaque politique de confidentialité.

Les deux scientifiques ont cherché à savoir quel est le nombre moyen de sites web visités par un internaute américain et comportant une politique de confidentialité et dont la longueur varie d’un site à l’autre. Selon Aleecia M. McDonald et Lorrie Faith Cranor, ce nombre varie entre 1354 et 1518 sites web par an (avec une moyenne de 1462).

Une fois ces différentes données établies, l’étude arrive à la conclusion qu’une personne désirant lire la totalité des politiques de confidentialité des sites web qu’il souhaite visiter doit mobiliser 244 heures par an à cette unique tâche. Ou 154 heures s’il ne fait que les survoler. Cela représente 30 jours ouvrés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés