"Une sorte de droit de réponse". C'est ainsi que Les Rois de la Suède nous ont présenté leur nouveau titre "Ta liberté de voler", qui s'oppose au partage non rémunéré des chansons sur Internet. Un texte à prendre au premier degré ?

S’agit-il de second degré ? Rien n’est moins sûr, mais avouons que nous hésitons encore sur la réponse. Les Rois de la Suède, un groupe formé par le fondateur des Fatals Picards et l’animateur TV Mr Poulpe, ont publié une nouvelle chanson intitulée « Ta liberté de voler », très hostile aux pirates (voir les paroles ci-dessous).

« A l’heure où le parti pirate suédois vient d’acquérir le statut d’église fondée sur le culte du partage gratuit de la culture et où la fermeture d’un site illégal ayant permis à un escroc notoire de devenir milliardaire sur le dos des créateurs provoque pleurs et hystéries chez les ados du monde entier, on se demande si le monde n’est pas devenu fou et on se dit qu’il est temps que quelqu’un réagisse !« , nous explique le groupe. Il assure que sa chanson est « une sorte de droit de réponse« .

Pourtant, sur leur site internet, Les Rois de la Suède expliquent qu’ils ne sont pas sur Deezer ou Spotify parce que « ces plate-formes ne rémunèrent quasiment pas les auteurs et les musiciens« , « elles sont la gangrène, les charognards du monde de la musique« , et que « dans ces conditions on préfère largement que les gens téléchargent illégalement« .

« L’idéal pour nous soutenir est évidemment de venir nous voir en concert et nous acheter à ce moment là nos albums et nos tshirts« .

Alors, second degré totalement décalé, ou texte à prendre au premier degré ? A vous de nous donner votre avis.

Voici les paroles :

Ta liberté de voler

T’as ça sous le nez
t’as qu’à remplir ton panier
T’es frustré d’avoir jamais volé une orange
avec les mp3 tu te venges
Mais ton amour du risque
se résume au Divx

Du coup tu t’es forgé une religion si je partage je suis bon
Emule est grand et Pirate Bay son prophète
On payait bêtement mais t’es le Ché d’internet

T’es un peu Robin des bois
Mesrine et Jésus à la fois
Faudrait pas faire machine arrière
t’as cliqué pour devenir révolutionnaire,
T’as un tout petit hacker qui bat en toi
non faudrait pas te l’arracher…

Ta, ta liberté, ta liberté de voler

Grâce à toi, le monde de la musique a changé
les petits artistes passent enfin à la télé
Les gros ont morflé, Universal a fermé
Attends bah non c’est plutôt l’inverse qui s’est passé…

Tu nous as juste appris que ce qui n’est pas physique est gratuit
Qu’on peut faire un beau refrain avec une marque de spaghetti
On n’est plus des chanteurs, on est fier d’être des artistes SFR
Pour toi les mp3 sont trop reuch
mais tous les ans tu changes ton Iphone tout neuf
Des belles baskets faites par des enfants
là t’es prêt à mettre deux cents euros dedans
Chaque mois à Megaupload tu lâches un loyer
Car pour pouvoir voler t’es prêt à payer…

Ta, ta liberté, ta liberté de voler

Avec tes principes à deux balles
t’arrête pas là fais moi la totale
Viens te servir chez moi
viens t’essuyer dans mes draps,
Mais j’y pense, vu qu’on partage
je peux aussi venir chez toi

Ca te fera plaisir j’imagine, si je fais le peer-to-peer sur ta copine,
Ah bah non tu veux juste partager de la musique, du ciné
T’es total-libertaire mais à moitié

Mais bien sûr nous on peut pas dire tout ça
les artistes on est de gauche on a pas le droit
Après tu vas dire que je suis un nazi
Alors que c’est toi qui vole mon or en disant que c’est permis par…
Ta, ta liberté, ta liberté de voler

Ta, ta liberté, ta liberté de voler
Je suis prêt à renoncer à Bernard Hadopi, si tu t’exiles avec les voleurs en Patagonie

Ta, ta liberté, ta liberté de voler
Merci de nous avoir fait capter, qu’il fallait qu’on se trouve un autre métier,
Grâce à Deezer et toi cette chanson, rapportera 10 centimes et sera vue par un million

Ta, ta liberté, ta liberté de voler
Tu vas dire que nous les artistes on télécharge aussi des fois des disques,
Oui mais nous on a le droit, on a notre carte d’artiste tu vois !

Paroles : Ivan Callot & Monsieur Poulpe
Musique : Ivan Callot
© Editions Raoul Breton

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos