Twitter fait évoluer sa politique de publication des messages. Plutôt que de bloquer de façon globale un message qui enfreindrait une législation locale, le réseau social compte réaliser un filtrage plus souple et plus limité. Un message pourra ainsi être accessible dans un pays mais pas dans un autre, selon les lois en vigueur.

Même en 140 caractères, tout ne peut pas être dit. Présent dans de nombreux pays dumonde, à travers sa myriade d’utilisateurs, Twitter fait face à des législations parfois très différentes les unes des autres. Ce qui est permis dans un pays peut ne pas l’être dans un autre. Face à ce constat, le réseau social annonce qu’à l’avenir il pourra limiter la diffusion de certains messages en fonction des pays.

« À mesure que nous croissons à l’international, nous pénétrons dans des pays qui tiennent des positions variées sur la liberté d’expression. Certains divergent tellement de nos idées que nous ne serons pas en mesure d’y entrer. D’autres sont proches de nous mais, pour des raisons culturelles ou historiques, restreignent certains messages, comme la France et l’Allemagne qui interdisent les contenus en faveur du nazisme« .

Pour Twitter, la prise en compte des différentes législations constitue une certaine avancée. « Jusqu’à présent, la seule manière pour nous de prendre en compte les restrictions des pays était de retirer le contenu au niveau mondial« . Avec ces nouvelles mesures, des messages pourront être retenus dans certains pays mais pas dans d’autres. La portée de la censure s’en trouve donc mécaniquement réduite.

Le blocage général d’un message, qui affectait l’ensemble des utilisateurs du réseau social même ceux pouvant y accéder en toute légalité, a donc vécu. Désormais, Twitter va avoir une posture plus souple qui, si elle ne supprime pas la censure, permet, selon la firme, de la limiter en filtrant des contenus en fonction de la situation juridique des pays.

Ces nouvelles règles n’ont pas encore été mises en œuvre, indique Twitter. Soucieux de se montrer le plus transparent possible, la firme américaine a indiqué qu’elle essaiera de prendre contact avec l’auteur du message pour lui indiquer quand le message a été bloqué. En parallèle, Twitter a fait savoir qu’il s’est rapproché du site ChillingEffects.org pour que chaque intervention soit recensée et détaillée.

« L’une de nos valeurs fondamentales en tant que compagnie est de défendre et de respecter la voix de chacun. Nous essayons de garder le contenu accessible autant que possible, et nous serons transparents avec les utilisateurs lorsque nous ne le pourrons pas » a conclu Twitter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés