Intel vient de racheter 190 brevets existants, 170 autres titres en attente de validation, et un nouveau codec vidéo à RealNetworks. Alors qu'Apple, Microsoft et Google se livrent une bataille féroce pour imposer leur vision des formats vidéos, un nouvel entrant, également fermé, n'est pas une bonne nouvelle pour les internautes.

RealNetworks avait disparu des écrans radars des internautes, même si beaucoup d’entre eux ont eu à faire à son format multimédia et à son player il y a quelques années. Pourtant, son activité ne s’était pas arrêtée et la firme a continué de travailler sur de nouveaux formats et de nouveaux codecs même si le Flash, le MP3 et le H.264 se sont progressivement imposés.

C’est Intel qui remet RealNetworks sur le devant de la scène en lui achetant 190 brevets, 170 brevets en attente de validation et un nouveau codec vidéo pour un montant total de 120 millions de dollars. Intel a déclaré qu’il voyait dans cette transaction « la possibilité de continuer à offrir une expérience riche et des solutions innovantes aux utilisateurs, sur une grande variété de terminaux comme des ultrabooks ou des smartpones« .

De son côté, RealNetworks a déclaré qu’il ne pensait pas que ce rachat d’une partie de ses brevets « aurait un quelconque impact sur son activité« . La firme a également annoncé que la somme obtenue lors de cette revente lui servirait à « générer du capital supplémentaire pour accélérer les investissements dans de nouveaux secteurs et marchés en continuant de sécuriser [ses] développements actuels« .

Seulement, les formats et codecs de RealNetworks ne sont pas connus pour leur ouverture. La firme attaque même un particulier dont le seul crime fut de faire un lien sur son site vers un freeware permettant de lire les fichiers au format Real sans utiliser son logiciel. L’avènement des plateformes de partage vidéo comme YouTube a nécessité l’utilisation de formats plus souples comme le Flash, dont les outils de production sont moins lourds, et l’explosion des terminaux mobiles a imposé des formats plus légers. RealNetworks n’a pas su s’adapter, notamment face à Apple et à son offensive pour imposer le H.264 sur les smartphones.

Qu’Intel décide de se saisir de ces formats pour les intégrer à ses produits n’est donc pas vraiment une bonne nouvelle, surtout si la firme décide de les privilégier à des alternatives moins fermées. La guerre des formats vidéos que se livrent Apple et Google, soutenus respectivement par Microsoft et Mozilla, est déjà féroce. Les premiers veulement imposer le H.264 comme un standard pendant que les seconds veulent promouvoir WebM, un format vidéo ouvert basé sur VP8 et distribué sous une licence libre proche d’une licence BSD. La force de frappe de compagnies comme Apple, Microsoft ou Intel risque bien, malheureusement, de faire pencher la balance en faveur d’un format fermé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés