Wikimedia annonce avoir récolté plus de 20 millions de dollars auprès d'un million de contributeurs. Cette somme, la plus importante jamais collectée par la fondation, va permettre de développer et maintenir l'infrastructure hébergeant les différents projets, mais aussi à financer de nouveaux services et de nouvelles fonctionnalités.

Pour assurer la pérennité de ses nombreux projets, dont le plus connu est sans conteste l’encyclopédie libre et gratuite Wikipédia, la fondation Wikimedia fait régulièrement appel à la générosité des internautes. Grâce à leur mobilisation, elle évite ainsi de recourir à la publicité qui non seulement défigurerait la plate-forme, mais jetterait également un voile sur la fiabilité de certaines pages, notamment celles dédiées aux marques et produits.

Fort heureusement, ce n’est pas demain la veille que Wikimedia fera appel aux annonceurs pour se financer. La fondation a en effet annoncé lundi dans un billet de blog avoir récolté pas moins de 20 millions de dollars (environ 15,4 millions d’euros). Il s’agit véritablement d’un record, car jamais un tel montant n’avait été atteint lors des précédentes campagnes, a affirmé Jay Walsh, en charge de la communication de la fondation.

Dans le détail, Wikimedia indique que l’appel a été très largement entendu, puisque plus d’un million d’internautes provenant de pratiquement tous les pays du globe ont donné. Pour Sue Gartner, la directrice exécutive de la fondation, cet argent va permettre à Wikimedia « de conserver [son] indépendance et de [se] concentrer sur [sa] mission de service public« .

Grâce à ce montant, la fondation va pouvoir non seulement payer ses salariés mais aussi développer et maintenir à niveau l’infrastructure de ses différentes initiatives, composée de plus de 400 serveurs. De plus, les services mobiles, l’achat de matériels, la création de nouvelles fonctionnalités et la défense de la fondation et de ses projets ne seront pas oubliés.

Wikimedia est à l’heure actuelle la seule structure de cette taille (cinquième site le plus visité au monde, avec des milliards de pages vues chaque mois) qui parvient à exister sans recourir aux publicités. Un exploit, car les différents services renseignent chaque mois pas moins de 470 millions d’internautes. Il faut donc que la plate-forme dispose de ressources techniques suffisantes pour demeurer accessible et performante.

Les internautes ne sont toutefois pas les seuls à aider Wikimedia. Des fondations diverses ou de riches personnalités interviennent régulièrement pour financer le projet. C’est par exemple le cas de la fondation Stanton, qui a versé 3,5 millions de dollars l’an dernier, ou de Sergueï Brin, l’un des cofondateurs de Google, qui a donné 500 000 dollars en 2011.

Ces donations ne seront en tout cas pas de trop, car les estimations de Wikimedia pour la période 2011-2012 évoquent une dépense atteignant 28,3 millions de dollars (environ 21,8 millions d’euros). En conséquence, l’appel à la générosité des internautes qui a eu lieu en 2011 sera loin d’être le dernier. Et il faut espérer que les donateurs seront de plus en plus nombreux pour suivre la cadence.

Mais que la fondation se rassure. Depuis 2008, le nombre de personnes participant aux campagnes de don est en forte progression, au point d’être multiplié par dix, permettant ainsi de récolter plus de 4,5 millions de dollars de plus qu’il y a quatre ans.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés