Le projet de loi SOPA inquiète outre-Atlantique, à tel point qu'un développeur cherche à en limiter les éventuels effets si le texte est adopté. C'est ainsi que l'add-on Firefox DeSopa a vu le jour et promet de contrer le blocage DNS des sites web.

Le projet de loi anti-piratage SOPA (Stop Online Piracy Act) a beau avoir du plomb dans l’aile, cette situation ne devrait être que temporaire. Si les reports successifs et les fêtes de fin d’année empêchent à l’heure actuelle le début des débats au Congrès, les choses devraient rentrer dans l’ordre lors de la nouvelle session parlementaire, qui doit débuter le 3 janvier 2012.

Bien conscient de la détermination des ayants droit et des autorités à endiguer le piratage et la contrefaçon par tous les moyens, au risque de bouleverser l’économie numérique, l’innovation et la liberté d’expression, un développeur a développé une extension pour Firefox, dont la version neuf vient de sortir cette semaine. Baptisée « DeSopa », elle a pour ambition de contourner les restrictions définies dans le projet de loi.

Une fois installée sur le navigateur web, l’extension va essayer de contourner le blocage DNS (Domain Name System) en faisant appel à des serveurs DNS étrangers, peut-on lire sur Torrentfreak. Sur le papier, cette méthode permet de contourner la censure des contenus aux États-Unis, dans la mesure où le projet de loi SOPA porte aussi sur les opérateurs de télécommunications outre-Atlantique.

Pour rappel, le blocage DNS consiste à empêcher les internautes d’accéder à un domaine en particulier, en agissant au niveau du nom de domaine du site visé. Le système de noms de domaine (DNS) permet en effet de traduire les adresses Internet en noms de domaine pour permettre la communication des ordinateurs entre eux. Cette mesure peut néanmoins être évitée via les serveurs d’OpenDNS ou un service de VPN.

Le blocage DNS étant loin d’être parfait, il est probable que le législateur prenne conscience un jour que cette méthode est faillible et contournable. Le risque serait alors que des intérêts privés soufflent l’idée de filtrer les contenus en utilisant l’inspection profonde de paquets (DPI) afin d’établir un blocage au cas par cas, en fonction de leur origine ou de leur contenu.

L’add-on n’est pas encore compatible avec Firefox 9. Il est encore loin de représenter la panacée, puisqu’il souffre de quelques limitations techniques. Les sous-domaines ne sont pas encore gérés par DeSopa, pas plus qu’un navigateur ayant plusieurs onglets d’ouvert (DeSopa gère un onglet à la fois). L’auteur de l’application a mis en ligne une FAQ pour ceux voulant obtenir des informations plus détaillées.

Rappelons enfin l’initiative MafiaaFire, qui est très proche de celle de DeSopa.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés