Dell rejoint la liste des constructeurs qui ont mis fin à leurs gammes de netbooks. Marges trop faibles et ventes en déclin les contraignent à se recentrer sur des marchés plus porteurs comme les ultrabooks.

Ce mois de décembre ne marque pas seulement la fin de l’année 2011 mais également la fin d’un marché très jeune et dont le démarrage fut pourtant fulgurant. Les uns après les autres, tous les constructeurs annoncent, en effet, leur retrait du marché des netbooks.

Après Sony et Samsung, c’est Dell qui met fin à sa gamme de netbooks Inspiron. La firme américaine évoque des marges trop faibles et des ventes en bernes qui l’ont conduit à prendre cette décision. Dell préfère se rencentrer sur les ordinateurs portables traditionnels et sur le secteur des ultrabooks dont les perspectives sont plus intéressantes et qui est fortement soutenu par Intel.

Seul Acer continue donc de commercialiser des netbooks. Cependant, le Taïwanais ne les vend plus que sur des marchés émergents privant ainsi l’Europe ou l’Amérique du nord de ses machines. De nombreux utilisateurs de ces régions se sont de toute façon déjà tournés vers les tablettes tactiles, qui devraient encore bien se vendre pour les fêtes de fin d’année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés