Se reposant sur le code électoral, le Parti Socialiste demande que le site internet de l'Elysée cesse de mettre en avant la page Facebook personnelle de Nicolas Sarkozy.

Le président de la République peut-il utiliser les moyens que lui offre sa fonction pour gagner de nouveaux « amis » sur les réseaux sociaux, particulièrement à quelques mois de l’échéance électorale suprême ? Le Parti Socialiste, qui reproche depuis plusieurs semaines l’utilisation par Nicolas Sarkozy des ressources de l’Etat pour lancer officieusement sa campagne électorale, a publié un communiqué pour s’indigner de ce que « sur Internet aussi, le candidat Sarkozy utilise les moyens de la présidence de la République« .

Le parti de l’opposition note en effet que « la page Facebook personnelle de M. Sarkozy est mise en avant sur le site de l’Elysée depuis plusieurs mois, ce qui incite de nombreux visiteurs du site de l’Elysée à suivre Nicolas Sarkozy sur Facebok« . Or, selon le Parti Socialiste, « il va de soi que la page Facebook personnelle du président sortant sera un outil pour sa campagne« .

Avec huit messages seulement depuis le mois de septembre, dont trois étaient destinés à soutenir l’équipe de France de rugby pendant la coupe du monde, la page Facebook de Nicolas Sarkozy est actuellement peu utilisée. Mais elle accumule effectivement les inscriptions, qui serviront de tremplin médiatique au futur candidat sur internet.

Pour le Parti Socialiste, le fait de faire un lien depuis le site de l’Elysée vers la page Facebook personnelle de Nicolas Sarkozy serait « contraire au code électoral« , et « l’Elysée doit cesser cette confusion des genres en retirant cet espace de son site« .

L‘article L52-8 dispose en effet que « les personnes morales, à l’exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d’un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués« .

L’Elysée étant bien une « personne morale », elle ne peut en effet consentir de dons en nature au président de la République, lorsqu’il est candidat. Mais c’est bien là toute la subtilité. Plus Nicolas Sarkozy tardera à se déclarer candidat, plus il échapera longtemps à la loi électorale.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés