La demande ne faiblit pas pour l'iPhone 3GS, pourtant déjà suivi par deux générations de téléphones plus récents. Le niveau de production de la firme éclaire une partie de sa stratégie et explique pourquoi les rumeurs annonçant des iPhones Nanos se sont, pour le moment, trompées.

Alors qu’Apple a sorti cette année son iPhone 4S, qui succède à l’iPhone 4, la firme est obligée de continuer à fabriquer des millions d’iPhone 3GS pour répondre à la demande qui ne faiblit pas. Ce trismestre, elle a ainsi produit 2 millions de 3GS, et devrait en produire 1,6 million supplémentaires pendant le premier trismestre de 2012.

Même si ces 3,6 millions d’appareils en 6 mois ne sont pas comparables aux 30 millions d’iPhone 4S que pourrait vendre Apple en décembre, peu d’autres marques peuvent se targuer de produire autant de téléphones qui ont déjà été suivis par deux nouvelles générations, alors que la popularité d’Android ne cesse de croître augmentant également le nombre de modèles l’utilisant.

Ainsi, même si les rumeurs ont souvent évoqué de plus petits modèles, équivalents aux iPods Nanos, Apple a préféré étendre la durée de vie de ses appareils pour se permettre de les vendre moins chers, et donc de toucher une autre cible. Rien ne dit qu’Apple ne lancera pas une gamme d’iPhones Nanos, comme le rappelle TheNextWeb, mais son niveau de production suggère que cette stratégie lui convient pour le moment.

La rétro-compatibilité d’iOS 5 avec l’iPhone 3GS permet à ses utilisateurs de continuer à bénéficier de la même expérience utilisateur que sur les nouveaux modèles, tout en gardant leur téléphone ou en achetant de nouveaux 3GS, moins chers. Les rumeurs annonçant l’arrêt total de la production du modèle en 2012, il y a fort à parier que le prix de l’iPhone 4 baissera pour le remplacer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés