Microsoft veut aussi tirer profit des réseaux sociaux. Face aux mastodontes que sont Google et Facebook, la firme de Redmond envisage une approche quelque peu différente. En effet, le géant des logiciels compte s'appuyer sur la recherche sociale pour séduire les internautes. Reste à savoir quand le site sera ouvert à tous.


Il faudra bientôt compter sur un troisième compétiteur de poids dans la course aux réseaux sociaux. Tandis que Facebook et Google+ s’affrontent pour dominer cet univers, Microsoft semble prêt à jouer les troubles-fêtes. La firme de Redmond a en effet poursuivi ses travaux sur un réseau social, baptisé Socl (anciennement Tulalip), dont l’ossature devrait s’appuyer sur la « recherche sociale ».

Socl avait déjà fait parler de lui cet été, à la faveur d’une fuite. Microsoft avait diffusé par erreur plusieurs informations concernant ce site communautaire un peu particulier. Selon le descriptif de Socl, l’utilisateur peut trouver ce dont il a besoin et partager ce qu’il sait plus facilement que jamais. À l’époque, le réseau social semblait offrir une intégration avancée avec Facebook et Twitter.

Quatre mois plus tard, Socl revient sur le devant de la scène. Le site The Verge a publié les premières captures d’écran du projet. On remarque que la plate-forme ressemble dans les grandes lignes à Facebook, avec un champ de recherche tout en haut de la page, le nom du réseau social tout à gauche et des informations liées au compte tout à droite. Enfin, la page est divisée en trois grandes colonnes.

Pour se démarquer de Facebook et Google+, Socl mise sur la « recherche sociale ». Lorsqu’un internaute repère un contenu intéressant au cours d’une recherche, il semble qu’il ait la possibilité de le partager par la suite. La colonne du milieu du site semble fonctionner comme une sorte de fil d’actualité permettant de découvrir quels sont les contenus que les contacts de l’internaute ont partagé.

Il est encore difficile de savoir quel sera l’objectif de Microsoft avec Socl, si jamais l’éditeur américain décide de le lancer sur le marché. En matière de réseau social, Microsoft est beaucoup moins entreprenant que Google, qui s’est acharné à percer dans ce secteur. La dernière tentative, Google+, semble toutefois être la bonne, puisque plusieurs millions d’utilisateurs sont déjà inscrits.

Rappelons que Microsoft a déjà manifesté son intérêt pour les réseaux sociaux. La firme de Redmond avait en effet pris le contrôle de 1,6 % des parts de Facebook en 2007 pour 240 millions de dollars. Reste à savoir si Socl sera bel et bien le nom final du projet. Socl.com est pour l’heure inopérant, mais le WHOIS sur le domaine indique que Microsoft est propriétaire de l’adresse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés