Pour sa 13ème enquête sur la qualité de service des réseaux mobiles, l'Arcep a constaté un niveau assez élevé pour Orange, SFR et Bouygues Télécom. Du côté des débits en 3G, le niveau moyen progresse mais de forts écarts persistent entre les trois opérateurs. Une différence pouvant atteindre jusqu'à 3,6 Mbit/s.

C’est un satisfecit pour Orange, SFR et Bouygues Télécom. Les trois opérateurs de réseaux mobiles ont été salués par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, suite à la treizième enquête évaluant la qualité de service des réseaux mobiles. Le gendarme des télécommunications a estimé que dans l’ensemble, les trois opérateurs fournissent une qualité de service de « haut niveau« .

Pour son enquête annuelle (.pdf), l’Arcep a effectué très exactement 26 326 mesures dans différentes situations. La qualité des services de voix a ainsi testée dans des agglomérations allant de 10 000 à 400 000 habitants, aussi bien en extérieur qu’à l’intérieur des bâtiments. L’Arcep a également réalisé des mesures dans des voitures, sur autoroute, dans des trains de banlieue des quatre principales villes et dans des TGV.

Excellents résultats pour les services de voix

« Il ressort des tests que le taux de communications réussies et maintenues 2 minutes et 5 minutes reste très élevé (respectivement 97,3 % et 96,2 %), dans la continuité des années précédentes » note l’Arcep, qui note que ces scores s’inscrivent dans la continuité des précédents résultats obtenus depuis plusieurs années. « Les communications réussies et maintenues sont presque toujours d’une qualité auditive parfaite« .

L’étude montre toutefois un relâchement au niveau des TGV et des autoroutes. Dans le premier cas, il est constaté une « baisse de 3 % par rapport à l’enquête précédente » tandis que des « écarts significatifs » persistent entre opérateurs. Dans le second cas, « le taux de communications réussies et maintenues est en baisse d’environ 2 %, mais le taux de communications de qualité parfaite est en augmentation de 2 %« .

Des débits en hausse mais fortes disparités entre opérateurs

L’Arcep s’est également intéressée au transfert de fichiers afin de vérifier le débit des réseaux mobiles français. À l’aide de clés 3G branchées à des ordinateurs portables, il a été mesuré un débit moyen de 3 Mbit/s en téléchargement. Cela représente une progression de 40 % par rapport aux mesures effectuées l’an dernier. Du côté de l’envoi de fichier, le débit moyen atteint 1,3 Mbit/s. C’est légèrement mieux que l’an passé (1,2 Mbit/s).

Si le niveau moyen augmente d’année en année, le gendarme des télécoms regrette néanmoins une « forte disparité de débits » qui persiste entre Orange, SFR et Bouygues Télécom, que ce soit pour le téléchargement ou l’envoi de fichiers. Ainsi, les débits médians sont de 4,8 Mbit/s pour l’opérateur historique , 2,8 pour SFR et 1,2 pour Bouygues Telecom.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés