Netease, l'un des plus gros portails chinois, a annoncé la suppression de son service de recherche de fichiers MP3, jugé trop favorable au piratage de musique.

Selon R2G.net, une société partenaire de l’industrie du disque dans la lutte contre le piratage en Chine, il y aurait 7.000 sites de téléchargements de MP3 sur le net chinois. Presque tous offriraient de la musique gratuitement sans avoir l’autorisation des ayant droits. Jun Wu, son président, se félicite donc de la décision de Netease de suspendre son service de recherche de fichiers MP3.

Le moteur Netease explique lui qu’avec l’introduction de nouvelles lois sur le droit d’auteur en Chine, « le grand public a commencé à s’intéresser d’avantage au problème du droit d’auteur sur Internet« . En réalité, il semblerait surtout que Netease s’apprête à lancer, en partenariat avec R2G.net, un service de musique légale…

Baidu, le « Google chinois », a pour sa part largement appuyé son succès sur son service de recherche de MP3. Il y a peu de chances que la société, introduite récemment à Wall Street avec un énorme succès, suive le mouvement initié par son concurrent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés