Confronté à des critiques récurrentes sur sa gestion des données personnelles, Facebook a annoncé cette semaine avoir recruté une avocate spécialisée dans la vie privée et la protection des informations personnelles. Cet été, le réseau social avait également remanié ses paramètres de confidentialité afin de les rendre plus accessibles et plus compréhensibles.

C’est un recrutement qui ne peut être que bienvenu. Souvent pointé du doigt pour sa gestion médiocre des données personnelles, Facebook a annoncé cette semaine avoir engagé une avocate spécialisée dans la protection de la vie privée. Erin Egan, c’est son nom, viendra ainsi renforcer l’équipe qui doit s’occuper au quotidien des quelques 750 millions de membres que compte le réseau social.

D’après le site communautaire américain, Erin Egan a une expérience solide dans la protection de la vie privée, la confidentialité des données personnelles ainsi que l’usurpation d’identité. Si son embauche ne suffira sans doute pas à faire taire les critiques les plus virulentes dont Facebook fait régulièrement l’objet, elle montre cependant un effort de la part du site à corriger les erreurs du passé.

Cet été, Facebook avait déjà apporté quelques modifications à ses paramètres de confidentialité. Plus simples, ils permettent désormais de savoir très rapidement si un message publié est visible par tous (public), par les amis et leurs contacts, par les amis exclusivement ou par certains proches uniquement. Des modifications ont également eu lieu au niveau du marquage (tag) des photos et de la géolocalisation (Facebook Lieux).

Ces évolutions, si elles sont à saluer, restent toutefois insuffisantes pour certaines autorités. Dernièrement, c’est d’Allemagne que les coups les plus rudes ont été portés. Le responsable de la protection des données privées de Hambourg, Johannes Caspar, a ainsi assuré que certaines fonctionnalités du site enfreignent la loi allemande ainsi que la directive européenne sur la vie privée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés