Un exemplaire de l'iPhone 5 a-t-il vraiment été perdu dans un bar californien ? La police de San Francisco a affirmé ne pas avoir la moindre trace d'une enquête réclamée par Apple et portant sur la perte d'un prototype du futur smartphone.

Mercredi, le site américain CNET révélait qu’un employé d’Apple avait par mégarde perdu un prototype d’iPhone 5 dans un bar californien. L’histoire, assez ridicule, n’était alors pas sans rappeler une précédente mésaventure survenue en 2010. À l’époque, un ingénieur de la firme avait également égaré un exemplaire de l’iPhone 4 dans un bar. Or, le San Francisco Weekly met en doute les informations rapportées par CNET.

L’hebdomadaire américain explique en effet que la police de San Francisco n’a tout simplement pas la moindre trace d’une enquête portant sur la perte d’un iPhone 5. D’après la porte-parole Albie Esparza, il n’existe pas non plus du côté de la police le moindre élément laissant entendre qu’un incident, comme la perte d’un smartphone, est survenu dans le bar cité par CNET. Or, la procédure habituelle veut qu’une telle enquête soit enregistrée.

De deux choses l’une. Soit Apple a effectivement perdu un prototype d’iPhone 5, mais la source à l’origine des informations rapportées par CNET s’est mélangée les pinceaux et s’est trop avancée auprès du journaliste. Elle a très bien pu transmettre des informations erronées au site américain, notamment toute la partie impliquant la police de San Francisco. Le site doit toutefois accorder une grande confiance à sa source.

Soit CNET s’est tout simplement fait enfumer dans une tentative de bruit médiatique autour de l’iPhone. En effet, CNET ne se base que sur « une source proche des investigations« , sans préciser laquelle (sans doute au nom de la protection des sources journalistiques). Si l’hypothèse est probable, on a toutefois du mal à y croire. Apple n’a en effet absolument pas besoin de ce type d’évènement pour être au cœur de l’actualité.

Une certaine confusion règne donc autour du statut de cet iPhone 5. Une confusion renforcée par le mutisme dans lequel s’est enfermé Apple depuis le début de cette histoire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés