Les jeux vidéo de demain pourraient être capables de reconnaître si vous avez peur, si vous êtes triste ou au contraire de très bonne humeur. C'est en tout cas ce que souhaite Sony, qui imagine réaliser une "cartographie du joueur" d'ici les 10 prochaines années.

A quoi ressembleront les jeux vidéo dans 10 ans ? Pour en avoir une idée, le site Eurogamer a pu discuter avec le président de Sony Computer Entertainment Worldwide Studios (qui rassemble 15 studios de développement), et le directeur de la 3D chez Sony. Les pistes qu’ils envisagent montrent que le jeu vidéo est encore loin d’arriver à une saturation technologique.

Si au niveau graphique l’accent va être mis sur la création de personnages de plus en plus réalistes, c’est surtout l’interaction avec ces personnages qui pourrait être bouleversée grâce à l’évolution de l’intelligence artificielle et à l’utilisation des caméras qui permettent de filmer le joueur. Mick Hocking, le directeur de la 3D, imagine que les personnages pourront discuter avec les joueurs, et détecter leurs émotions. Il prend ainsi l’exemple d’un jeu d’enquête, où les rôles sont inversés. Le joueur devient le témoin à interroger, et donc lui-même acteur du jeu. « Le jeu doit décider si vous mentez, plutôt que ce soit vous qui décidiez si le personnage ment dans le jeu, parce qu’il peut regarder l’expression sur votre visage« , propose-t-il.

Pour y parvenir, Hocking imagine que les consoles d’ici 10 ans pourront dessiner une sorte de « cartographie du joueur », qui prendra en compte ses expressions faciales et son rythme cardiaque, pour apprendre à reconnaître ses états émotionnels et utiliser ces informations. « Plus cette carte est précise plus nous pouvons être précis pour délivrer une expérience qui change cet état émotionnel. S’ils se sentent tristes nous pouvons les rendre heureux à nouveau« .

Par ailleurs, du point de vue graphique, Sony envisage de combiner les webcams qui équipent la Playstation avec les téléviseurs 3D, pour générer de pseudo-hologrammes. Actuellement, la télévision 3D permet de rendre une impression de relief sur des objets ; en détectant la place du joueur et ses mouvements par rapport à l’objet, le jeu pourra donner l’impression que le joueur tourne naturellement autour de l’objet. « Nous commençons tout juste la R&D sur ça« , prévient Hocking.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés