Le coût des communications mobiles en Europe va se réduire de quelques centimes. Désormais, les appels passés et reçus depuis un autre pays européen coûteront un peu moins cher. Le ministre en charge de l'industrie et de l'économie numérique a indiqué que les nouvelles tarifications concerneront aussi les Français situés dans les départements outre-mer.

À partir du 1er juillet 2011, passer un coup de fil ou envoyer un SMS depuis un autre pays européen coûtera un peu moins cher. Les nouveaux tarifs des communications mobiles passées depuis un autre pays européen (itinérance mobile ou roaming en anglais) ont été présentés ce jeudi par le ministre en charge de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique, Éric Besson.

L’appel passé depuis un autre pays européen sera désormais facturé 42 centimes TTC la minute, contre 47 centimes auparavant. Du côté des appels reçus, le prix recule de 5 centimes, passant de 18 à 13 centimes TTC. En revanche, aucun changement du côté des SMS. Le prix d’envoi un texto reste fixé à 13 centimes, tandis que la réception d’un SMS ne sera pas facturée.

Le ministère précise par ailleurs que les abonnés des opérateurs de télécommunications dans les départements outre-mer sont aussi concernés par cette baisse de tarifs. Une bonne occasion de voir la facture téléphonique des Français se trouvant hors de la métropole se réduire quelque peu. Une baisse qui devrait s’accompagner à terme d’autres réductions, selon Éric Besson.

« À partir cet automne, la discussion va s’engager au niveau européen sur la baisse des tarifs mobiles à partir de 2012. Je m’engage à protéger les consommateurs davantage en soutenant une baisse accrue des tarifs de l’itinérance mobile » a-t-il déclaré.

La baisse du prix des communications mobiles passées depuis l’étranger est une bataille de longue date entre les opérateurs de télécommunications les autorités françaises et européennes. En 2008, la Commission européenne avait invité à nouveau les entreprises à baisser les tarifs en vigueur. À l’époque, Viviane Reding avait estimé que les marges commerciales étaient suffisamment larges pour obtenir une réduction des prix.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés