Viviane Reding, commissaire européen à la société de l’information, a profité de l’ouverture du 21ème salon mondial des opérateurs de téléphonie mobile pour exiger d’eux qu’ils baissent leurs tarifs. Ce n’est pas la première fois que Reding monte au créneau. Elle est connue notamment pour avoir su leur imposer un plafond de facturation pour l’itinérance (roaming) sur les appels vocaux. Cette fois-ci, c’est à l’Internet mobile et l’envoi de SMS qu’elle s’attaque, mais toujours dans le cadre d’utilisations à l’étranger.

Reding estime en effet qu’il y a « suffisamment de marge commerciale pour des réductions sur les tarifs moyens actuels. » On ne peut lui donner tort, surtout quand on constate celle réalisée par France Télécom pour l’année 2007. « Envoyer un message texte ou télécharger des données sur un mobile dans un autre pays d’Europe ne devrait pas coûter substantiellement plus cher que de le faire dans son propre pays » continue la commissaire. Or, les opérateurs se factureraient entre eux les transmissions de manière beaucoup moins onéreuse que ce que paie le consommateur final. Si les opérateurs ne s’exécutent pas, Viviane Reding menace de leur imposer une baisse par voie de régulation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés