C'est un changement de cap significatif. La prochaine version majeure de FrostWire, un client P2P dérivé de LimeWire, abandonnera le support du réseau Gnutella au profit de BitTorrent. L'équipe en charge du logiciel libre explique que Gnutella est envahi de fichiers corrompus et inexacts.

Le déclin du réseau Gnutella s’accélère. Au mois d’octobre 2010, la justice américaine avait mis un coup d’arrêt aux activités de LimeWire, un client peer-to-peer reposant sur ce protocole. Cette fois, c’est autour de FrostWire, un logiciel libre dérivé de LimeWire, de prendre ses distances. Les développeurs en charge du projet ont annoncé l’abandon prochain de Gnutella pour se concentrer exclusivement sur le protocole BitTorrent.

Interrogés par Torrentfreak, les programmeurs de FrostWire ont reconnu que cette décision a essentiellement été motivée par l’état de déliquescence avancée du réseau P2P. Ce dernier est effectivement submergé par une pléthore de fichiers inexacts, faux et corrompus, qui induisent les utilisateurs en erreur et peuvent en plus affecter potentiellement leur installation informatique.

« Nous avons décidé de nous focaliser sur BitTorrent et consacrer notre temps à faire de FrostWire le meilleur client BitTorrent, plutôt que de livrer une bataille sans fin contre le spam » a annoncé l’équipe en charge de FrostWire. La prochaine version majeure, la 5, marquera donc une étape importante puisqu’elle abandonnera Gnutella et intégrera de nombreuses fonctionnalités. La version actuelle est estampillée 4.21.8.

« L’équipe a décidé de prendre en compte ce qui se passe dans l’univers du peer-to-peer et de faire de FrostWire un client BitTorrent performant qui permet d’utiliser ce protocole facilement » a poursuivi l’équipe, qui s’intéresse à BitTorrent depuis 2006, date à laquelle le protocole a été intégré dans FrostWire.

L’abandon du protocole Gnutella par FrostWire n’est toutefois pas définitif. Puisque le client P2P est avant tout un logiciel libre, rien n’empêche de poursuivre la conception d’une version dérivée de FrostWire qui continuerait à supporter ce réseau.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés