Alors que l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès passionne les Français, et fait naître une communauté d’enquêteurs privés sur Internet, Le Monde publie aujourd’hui un long récapitulatif de l’enquête, dans lequel s’est glissé un détail qui nous avait jusque là échappé :

Puisque tout est en ordre, Xavier Dupont de Ligonnès peut partir. Il a fermé un compte bancaire et emporté « une petite somme susceptible de le faire vivoter quelques semaines », écrit Le Monde. Il coupe son téléphone portable, empêchant ainsi l’accès à ses SMS et messages vocaux. Les enquêteurs mettront du temps à retrouver sa trace pour la nuit du 10 au 11 avril. Comme il paie en espèces sa chambre dans un établissement deux étoiles de La Rochelle, comme il ne laisse aucun souvenir particulier au gérant, c’est grâce à l’adresse IP de son ordinateur que son passage sera finalement repéré, selon Sud-Ouest.

L’article de Sud-Ouest, daté du 1er juin 2011, raconte en effet comment les enquêteurs ont pu remonter jusqu’à l’hôtel de 48 chambres dans lequel Dupont de Ligonnès a passé une nuit : « les policiers ont trouvé trace de l’homme le plus recherché depuis le 21 avril grâce à l’adresse IP de son ordinateur« .

Un élément curieux. L’adresse IP n’est pas liée à l’ordinateur, mais à l’accès à Internet utilisé. Il y a donc, selon nous, deux possibilités :

  1. Xavier Dupont de Ligonnès a utilisé un ordinateur depuis l’accès à internet de l’hôtel, pour envoyer un mail ou accéder à un service sur lequel il s’est identifié, ce qui a permis à la police de tracer l’adresse IP pour remonter jusqu’à l’hôtel. C’est le plus probable, mais rien dans le récit du Monde n’évoque une quelconque communication identifiée les 10 ou 11 avril. Il est ensuite question d’un e-mail envoyé le 14 avril, alors qu’il a déjà quitté les lieux depuis trois jours.
  2. La police connaissait l’adresse MAC de la carte réseau d’un ordinateur utilisé par Xavier Dupont de Ligonnès, et a pu obtenir des fournisseurs d’accès à internet qu’ils signalent l’utilisation de cette adresse MAC sur leur réseau. Auquel cas le simple fait de se connecter à Internet l’aurait compromis. Cependant, techniquement, il semble très difficile voire impossible de détecter l’utilisation d’une adresse MAC pour un fournisseur d’accès à internet. Si c’est bien la méthode utilisée, ce serait à notre connaissance une première.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés