La fondation Mozilla veut tirer un trait sur Firefox 3.5. Pour cela, elle a mis au point un plan visant à réduire progressivement le nombre d'internautes utilisant encore cette version du navigateur. Ceux dont l'option "recherche automatique de mise à jour" est activée basculeront automatiquement vers la dernière version de la branche 3.6 de Firefox.

En début d’année, la fondation Mozilla s’est engagée dans une nouvelle dynamique de conception visant à publier plus rapidement les mises à jour de son navigateur fétiche, Firefox. Après la sortie de Firefox 4 en mars, la fondation a ainsi fixé au 21 juin l’arrivée de la cinquième version du navigateur. Or, rien n’indique que les utilisateurs vont se caler à ce rythme et migrer vers un nouveau Firefox toutes les six semaines.

Mozilla est donc confronté à un problème de taille. L’accélération du nombre de sorties fait prendre à la fondation le risque de fragmenter davantage ses utilisateurs entre une pléthore de versions différentes. Nombre d’entre elles risquent d’être rapidement obsolètes, puisque les développeurs vont régulièrement se tourner vers la prochaine version. Pour éviter de laisser trop d’internautes sur le carreau, Mozilla veut donc hâter la migration.

Repéré par ZDnet, un message publié dans un fil de discussion dédié à Firefox 3.5 présente la stratégie de la fondation Mozilla pour pousser les utilisateurs à installer une version plus récente du navigateur. Pour limiter la dispersion des internautes, les développeurs suggèrent d’actualiser d’office les navigateurs qui ont activé l’option « recherche automatique des mises à jour pour Firefox ».

Pour que la transition se déroule en douceur, la fondation Mozilla ne va pas proposer Firefox 4.0.1 aux retardataires mais Firefox 3.6.18. Sur le wiki dédié à la disparition de Firefox 3.5, la fondation explique que cela permet de conserver une compatibilité très élevée avec les modules (plus de 95 %) ainsi que l’interface utilisateur, qui est pratiquement restée la même entre les deux versions.

« Nous considérons l’activation de la mise à jour automatique comme un ‘oui, je veux que Mozilla me tienne à jour’. Auparavant, par courtoisie, nous demandions l’accord des utilisateurs entre chaque version majeure au regard des évolutions potentiellement perturbantes causées par la mise à jour » a expliqué Christian Legnitto sur le fil de discussion.

Mozilla considère toutefois que l’écart entre Firefox 3.5 et 3.6 n’est pas si conséquent et que la migration peut se faire en se basant sur l’activation de la mise à jour automatique. Bien entendu, les utilisateurs ayant décoché cette option ne verront aucun changement. La fondation Mozilla rappelle que les utilisateurs de Firefox 3.5 sont encore 12 millions dans le monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés