Après un faux départ au début du mois, Bouygues Télécom a finalement activé son réseau WiFi communautaire. Par défaut, c'est près de 700 000 boîtiers ADSL Bbox qui permettront aux abonnés de profiter d'un accès sans fil gratuit. Le service n'affectera pas le débit de l'abonné mettant à disposition sa connexion, pas plus qu'il ne le fragilisera juridiquement en cas de piratage.

C’est fait. Dans un communiqué diffusé vendredi, Bouygues Télécom a confirmé l’activation de son WiFi communautaire. Les abonnés aux offres Bbox, ideo, evasio.2 et neo.4 pourront accéder gratuitement aux 700 000 boîtiers ADSL Bbox présents sur le territoire. Il leur suffira de renseigner leur identifiant et leur mot de passe sur la page de connexion.

« Les clients Bouygues Télécom éligibles bénéficient désormais d’un accès WiFi inclus en se connectant au réseau communautaire Bouygues Télécom composé de 700 000 Bbox ADSL. Ils peuvent ainsi profiter d’un grand confort de surf en déplacement, en complément de leur abonnement 3G+ » explique l’opérateur. Chaque session est limitée à deux heures de connexion, mais peut être renouvelée.

Pour que le service soit viable et assure une bonne couverture du territoire, Bouygues Télécom a privilégié l’activation par défaut sur chaque box. Les abonnés ne souhaitant toutefois pas mettre à disposition leur boîtier ADSL Bbox peuvent toujours se rendre dans leur espace client et désactiver le service hotspot. Selon l’opérateur, le débit de l’abonné qui partage sa connexion n’est pas affecté.

Le fournisseur d’accès à Internet souhaite par ailleurs une réciprocité entre abonnés. Si un client désactive le hotspot sur son boîtier ADSL, c’est son droit, mais il ne pourra pas accéder ensuite à ce vaste réseau communautaire lorsqu’il sera en déplacement. Pour en profiter, chacun doit donc contribuer un minimum au parc WiFi en « partageant » sa connexion haut débit.

Cette fonctionnalité n’aura pas d’impact sur la responsabilité en cas de téléchargement illicite. L’adresse IP utilisée dans le cadre du réseau WiFi communautaire est différente de celle utilisée par le boîtier ADSL Bbox. Cette même adresse est conservée par Bouygues Télécom. L’abonné qui partage sa connexion ne sera donc pas inquiété par la Hadopi si un téléchargement illicite se produit via son boîtier.

Une carte nationale des hotspots WiFi est disponible à cette adresse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés