France Télévisions s'oriente résolument vers le numérique, avec une stratégie multi-écrans. Le groupe a défini sa stratégie autour de trois axes : une application mobile pour smartphones et tablettes, une refonte de ses sites web et la naissance d'une plate-forme d'information en continu, suivi à terme d'une plate-forme dédiée au sport.

Les chaînes de télévision privées ne sont pas les seules à se renforcer sur Internet. Le service public compte aussi revoir sa stratégie numérique, afin d’être présent sur un maximum d’écrans. Pour y parvenir, France Télévisions mise sur trois axes : sortie d’une application mobile pour iOS, création d’une plate-forme d’information en continu et refonte des sites web du groupe.

Disponible sur iPad et iPhone, l’application permet non seulement d’accéder aux cinq chaînes du groupe en direct mais offre la possibilité de revoir un programme sept jours après sa diffusion grâce à la télévision de rattrapage. L’application de France Télévisions se veut aussi résolument sociale, grâce à des boutons de partage pour Facebook et Twitter.

Cet automne, l’accent sera mis sur la plate-forme d’information en continu. Celle-ci devra produire des programmes pour les téléviseurs connectés, le web et les écrans mobiles (tablettes numériques et smartphones). L’an prochain, France Télévisions renforcera le dispositif avec une seconde plate-forme, dédiée au sport. À terme, ces contenus devront s’intégrer aux rédactions du service public.

France Télévisions avait déjà fait un premier pas l’été dernier dans le numérique en lançant Pluzz.fr, un service de TV de rattrapage. Disponible gratuitement, Pluzz permet aux internautes d’avoir accès à l’ensemble des programmes du groupe en télévision de rattrapage. Les chaînes suivantes sont disponibles : la 1ère, France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô.

« Avec la multiplication des écrans et l’explosion des réseaux sociaux notamment, France Télévisions ne peut pas limiter son offre au téléviseur, il faut proposer des programmes pour tout le monde et pour tous les usages, présents et à venir » a expliqué Bruno Patino, directeur général délégué au développement numérique.

France Télévisions souhaite également établir des partenariats resserrés avec YouTube et Dailymotion. Les deux plates-formes sont très populaires dans l’Hexagone. Elles offriraient ainsi une audience bien plus forte à France Télévisions. Selon Bruno Patino, ces espaces « génèrent une audience considérable qui ne va pas forcément dans l’univers des chaînes« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés