Dans les premières ébauches de la Nintendo 3DS, il n'était pas encore question d'intégrer un affichage en relief sur l'un des deux écrans. C'est au fil du développement que cette technologie a fini par s'imposer aux équipes techniques de Nintendo.

Alors que la Nintendo 3DS est en vente depuis quelques heures au Japon, le responsable du département matériel chez Nintendo a confié quelques confidences au magazine japonais Famitsu, dans un entretien accordé cette semaine. Selon Hideki Konno, la dernière console portable de Nintendo n’a pas été pensée à l’origine pour afficher des effets en relief.

« J’ai commencé à être impliqué dans le développement [de la Nintendo 3DS] à partir de 2008, mais à ce moment-là il n’y avait pas de graphismes 3D. Du point de vue de Nintendo, ils avaient déjà sorti 3D Hot Rally (un jeu sorti sur NES) et le Virtual Boy ; l’entreprise avait déjà un passif avec l’expérimentation des effets 3D » a-t-il expliqué, dans des propos repris par 1Up.

« Avec cet appareil, on pourrait dire que le moment était parfait pour nous. Il était temps de commencer à songer aux derniers apports technologiques et essayer l’affichage en relief sans lunettes. La technologie qu’on a pu atteindre était vraiment impressionnante, et à partir de 2009 nous avons commencé à nous dire qu’il était temps d’apporter cela aux jeux vidéo« .

Incontestablement, l’affichage en relief est l’élément central de la 3DS. C’est cette technologie qui influencera le succès de la console portable au Japon, mais aussi dans le reste du monde. Tout dépendra donc de la richesse du catalogue de jeux vidéo capables de proposer des contenus en relief. Pour l’heure, la line-up est assez réduite, mais Nintendo veillera à fournir régulièrement la console avec de nouveaux titres.

Et vous, êtes-vous convaincu par l’arrivée de la 3D dans les jeux vidéo ? Pensez-vous qu’il peut s’agir d’un atout supplémentaire pour l’expérience vidéo-ludique ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés