L'avertissement est clair. Sony bannira les joueurs du PlayStation Network qui choisissent de jailbreaker la PlayStation 3. La firme japonaise espère ainsi dissuader ceux qui envisageraient de pirater leur console pour jouer à des jeux non autorisés.

Le piratage de la PlayStation 3 n’est pas sans conséquence. Malgré les mises en garde de Sony, ceux qui chercheraient quand même à contourner les mesures techniques protégeant l’intégrité de la console risquent de se faire bannir définitivement des services en ligne de la firme japonaise. C’est l’avertissement qu’a martelé Sony mercredi, dans un message publié sur le blog américain.

« Les clients utilisant des dispositifs de contournement ou des logiciels piratés verront leurs accès aux services PlayStation Network et Qriocity (un service d’écoute à la demande, ndlr) être coupés définitivement » a prévenu Sony, ajoutant que « copier ou jouer à des jeux piratés est une infraction des lois internationales sur la propriété intellectuelle« . Enfin, cerise sur le gâteau, le piratage met aussi un terme à la garantie de la console.

« En identifiant les systèmes qui enfreignent nos règles et en coupant leur accès au PlayStation Network, nous protégeons notre activité et préservons les expériences de jeu honnêtes que vous êtes en droit d’attendre et que vous méritez » a commenté Jeff Rubenstein, responsable des médias sociaux chez Sony. Et de poursuivre que ces dispositifs de piratage peuvent affecter l’industrie du jeu vidéo, mais aussi les autres joueurs.

L’éventualité d’un bannissement des joueurs possédant une PlayStation 3 jailbreakée avait déjà été évoquée l’été dernier. Mais c’est visiblement la première fois que Sony se montre aussi intransigeant – et menaçant – envers ceux ayant franchi la ligne jaune. Cette mise en garde survient dans un contexte bien particulier, puisque Sony mène depuis plus d’un an une bataille contre le piratage de sa console de salon.

En plus des mises à jour régulières pour renforcer la sécurité de la console, plusieurs actions en justice ont été lancées ces dernières semaines contre les hackers de la PS3. À défaut d’effacer d’Internet les outils et les guides dédiés au jailbreak, la firme japonaise espère qu’en musclant son discours, elle dissuadera les candidats au piratage de se lancer dans une pareille aventure.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés