Le buzz médiatique autour du PS Jailbreak pourrait finalement desservir l'utilitaire. Sony serait capable de connaitre l'identifiant des utilitaires de back-up. Si l'entreprise japonaise détecte celui du PS Jailbreak, elle pourrait alors prendre des mesures en bannissant les joueurs concernés.

Les joueurs possédant une PlayStation 3 vont devoir bien réfléchir à l’intérêt de cracker leur console de salon avec le PS Jailbreak. En effet, plusieurs sources (parmi lesquelles PS3 Hax et PS3 Center) rapportent que Sony a trouvé la parade à ce contournement. Et en représailles, la firme japonaise pourrait tout simplement bannir purement et simplement les joueurs fautifs en les éjectant du PlayStation Network (PSN).

Sur son service en ligne, Sony serait capable de connaitre l’identifiant des utilitaires de back-up utilisés par les joueurs lorsqu’ils sont connectés au PlayStation Network. Par conséquent, la firme n’aurait aucune difficulté à punir les joueurs concernés puisqu’elle connait déjà l’identifiant utilisé par le PS Jailbreak (LAUN-12345). Du côté des joueurs bannis, c’est le code d’erreur 8002A227 (joueur banni) qui s’affichera.

L’intérêt du PS Jailbreak va dont rapidement s’estomper si Sony a les moyens de détecter et bannir les joueurs ayant choisis de contourner ses mesures techniques de protection. Rappelons que le PS Jailbreak prend la forme d’une simple clé USB. Les concepteurs du PS Jailbreak ont affirmé il y a quelques jours que cet utilitaire peut faire sauter les verrous numériques de la PlayStation 3.

Une commercialisation est même prévue à parti du 27 août. Pour l’heure, la clé USB est uniquement disponible en pré-commande. Il y a quelques jours, nous avions souligné l’éventuel risque juridique d’un tel dispositif pour les joueurs français, au regard de la loi DADVSI votée en 2006. Cependant, PS Jailbreak liste déjà trois revendeurs français sur son site Internet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés