L'iPad est désormais plus cher. Le journal Les Echos indique que le fabricant américain a revu à la hausse le prix de sa tablette tactile, suite à l'entrée en vigueur des nouveaux barèmes établis par la commission copie privée.

Apple ne rognera pas sur ses marges pour absorber la rémunération pour copie privée frappant les tablettes électroniques. D’après une information des Échos, la firme américaine a relevé le prix des trois modèles d’iPad vendus en France (16 Go, 32 Go et 64 Go). Cette décision fait suite à l’entrée en vigueur des nouveaux barèmes fixés par la commission pour copie privée.

En conséquence, le modèle WiFi de 16 Go sera désormais vendu 508,56 euros dans le commerce, contre 499 euros auparavant. Le modèle WiFi de 32 Go passe à 610,96 euros et le modèle WiFi de 64 Go coûte désormais 713,25 euros. Les prix des modèles 3G sont également revus à la hausse, atteignant 608,57 euros pour la version 16 Go et 813,35 euros pour la version 64 Go.

Samedi, les nouveaux barèmes étaient publiés au Journal officiel. Le barème démarrait à 0,09 euro pour les tablettes tactiles multimédias disposant d’une capacité d’enregistrement nominale de moins de 128 Mo. La taxe atteint 8 euros pour la tranche de stockage 10 à 20 Go, 10 euros pour la tranche allant de 20 à 40 Go et 12 euros pour la dernière tranche (40 à 64 Go).

Pour mémoire, le principe de cette rémunération doit couvrir « tous les types de supports d’enregistrement qui peuvent être utilisés pour copier des œuvres à un usage privé« . De nombreux supports analogiques et numériques sont ainsi concernés, à différents niveaux, par ce prélèvement. C’est le cas des CD, des DVD, des disques durs, des clés USB ou encore des téléphones multimédias.

Si Apple répercutera son prix dans ses magasins, toute la question est de savoir si les grands distributeurs suivront le chemin emprunté par la firme de Cupertino.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés