Dès le lancement du Mac App Store, des premières applications payantes pour Mac disponibles sur le service auraient été craquées, pour être distribuées gratuitement.

Apple a mis en ligne son Mac App Store, qui propose de télécharger dès son lancement plus de 1000 applications, gratuites ou payantes, tournant sous Mac OS X. L’objectif de la firme de Cupertino est d’imiter sur ordinateur le succès de l’App Store pour iPhone et iPad, qui lui permet de prélever une commission de 30 % sur tous les logiciels vendus pour son système d’exploitation, sous couvert de simplicité et de sécurité pour les utilisateurs. « Plus de boîtes, plus de disques, plus d’installation qui prend du temps. Cliquez une fois pour télécharger et installer n’importe quelle application sur votre Mac« , vante Apple sur son site internet. La recette est connue, et se généralise jusque sur les box des FAI.

Mais la fête est déjà gâchée pour Apple. La communauté Hackulous a annoncé dès le mois de décembre la sortie prochaine d’un outil baptisé Kickback, qui permet de cracker les applications du Mac App Store. « Nous ne le sortirons pas tant que le Mac App Store n’aura pas une tonne (de contenu)« , prévient toutefois Hackulous. Mais selon Mac Plus, des applications auraient déjà été piratées.

En guise de protection, Apple a prévu l’utilisateur soit obligé de s’identifier avec son nom d’utilisateur et son mot de passe dès lorsqu’il installe une application payante, qu’il est censé avoir achetée. Mais « les DRM mis en place par Apple pour protéger les apps ont été contournés. Cette méthode consiste à copier certaines ressources d’une app gratuite pour les intégrer au sein d’une app payante. Il devient alors possible de redistribuer en toute illégalité une copie  » craquée  » d’un logiciel payant qui ne nécessite plus d’identifiant« , explique Mac Plus.

Le site ajoute que l’astuce ne fonctionne qu’avec les applications dont les développeurs n’ont pas suivi les recommandations techniques d’Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés