Amazon a finalement introduit le prêt de livres électroniques. Cette fonctionnalité est néanmoins assortie de nombreuses restrictions pour éviter le piratage.

Chose promise, chose due. Annoncé en octobre dernier, le prêt de livres électroniques est désormais possible sur Amazon. Le dispositif, présenté sur cette page, permet aux clients du site de commerce électronique de transmettre un e-book à un proche. Sur le papier, le service est forcément très séduisant. Mais en réalité, celui-ci est assorti de nombreuses restrictions.

Amazon veut éviter que les prêts entre proches ne se transforment en copies illicites. Pour cela, la boutique américaine impose une durée maximale d’emprunt de 14 jours. Chaque livre ne pourra être prêté qu’une seule fois à une personne, et tous les livres proposés sur Amazon ne sont pas concernés par ce programme. En effet, seul l’éditeur de l’ouvrage peut décider s’il autorise ce service.

Comme nous l’expliquions alors, cette nouvelle fonctionnalité est imparfaite. Oui, Amazon fait un effort remarquable en essayant de dépasser les limites des mesures anti-copie en développant un système de prêts. Mais cela se fait en introduisant un faux effet de rareté sur des produits dématérialisés. En effet, le client qui transfert un ouvrage à un proche perd son droit de lire le livre pendant la durée du prêt.

Seul le temps nous dira si l’opération s’avère être un succès. Plusieurs questions restent non résolues, à l’image de la confidentialité du prêt. En effet, le dispositif conçu par Amazon nécessite de connaître l’identité de l’emprunteur, au risque d’empiéter sur sa vie privée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés