Succédant à Barack Obama et à Ben Bernanke, le président de la réserve fédérale américaine, Julian Assange a été désigné personnalité de l'année 2010 par les internautes du Time. Porte-parole de Wikileaks, il a médiatisé des documents confidentiels sur les guerres d'Irak et d'Afghanistan et a dévoilé 251 000 télégrammes diplomatiques américains.

Il est devenu la voix et le visage de Wikileaks. Julian Assange, 39 ans, a été désigné par les internautes du Time « personnalité de l’année 2010 » en fédérant 382 024 votes autour de son nom. L’Australien, actuellement détenu au Royaume-Uni, devance le deuxième du classement, le premier ministre turc, de près de 150 000 voix, et le troisième, Lady Gaga, d’environ 235 000 voix.

La victoire de Julian Assange dans ce classement tient essentiellement à deux causes. La première est, sans surprise, liée aux nombreuses diffusions de documents confidentiels portant sur les activités militaires et diplomatiques des États-Unis. Avec l’aide de la presse occidentale, Wikileaks a diffusé 91 000 rapports sur la guerre en Afghanistan, 391 000 sur la guerre en Irak et 251 000 télégrammes diplomatiques.

La seconde est plutôt de l’ordre de l’émotionnel. En s’attaquant à la superpuissance américaine, Julian Assange et son organisation se sont attirés la sympathie de nombreux internautes. Les représailles des gouvernements et des sociétés privées ont inévitablement renforcé cette image de David contre Goliath. Au risque, pour l’administration américaine, de transformer Julian Assange en une icône du web.

Le titre de la personnalité de l’année du Time, décerné depuis 1927, a parfois créé la controverse en mettant en avant des individus tels que Vladimir Poutine (2007), George W. Bush (2000, 2004), Staline (1939, 1942) ou même Hitler (1938). Esquivant la polémique, le Time explique que le classement est là pour désigner la personnalité qui a marqué le plus l’année écoulée, pour le meilleur ou pour le pire.

Depuis 1927, seuls deux Français ont été désignés par le Time. Pierre Laval en 1931 et Charles de Gaulle en 1958. Le classement a également mis en avant « les soldats américains » (1950), « les jeunes » (1966), l’ordinateur (1982), la Terre (1988), ou encore les internautes (2006).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés