Les plus malhonnêtes pourront faire d’une pierre deux coups : arrêter de payer leur abonnement à Internet, et utiliser la connexion d’un voisin pour pirater sans crainte de représailles par l’Hadopi. Comme le note Bluetouff, la société espagnole WifiRobin propose un boîtier avec antenne amplifiée qui permet de détecter un grand nombre de réseaux WiFi dans un rayon de 2 kilomètres maximum, et de s’y connecter facilement même s’il est sécurisé.

Le boîtier, qui ne nécessite aucune connaissance technique particulière, embarque un logiciel qui analyse automatiquement les trames des réseaux sans fil alentours, et exploite certaines failles connues pour calculer les clés de chiffrement qui permettent de s’y connecter et de les utiliser. Selon le manuel, WifiRobin peut ainsi casser en une vingtaine de minutes les réseaux chiffrés en WEP 64/128/152 et les réseaux utilisant les systèmes de sécurité WPA 802.1X, TKIP et AES (la présentation commerciale, elle, ne parle que des chiffrements WEP, de plus en plus rares).

Le système coûte environ 120 euros, mais d’autres solutions existent à moins cher, avec un logiciel qui doit cette fois être installé par l’utilisateur sur son ordinateur. Nous avions ainsi déjà parlé de la Wifi-Box, commercialisée autour de 50 euros. Réalisé sur le même modèle, l’Alfa Network AWUS036H est ainsi proposé à 44,90 euros, avec une antenne de 2dBi (celle de WifiRobin est de 5dBi, mais il est possible de changer l’antenne de la Wifi-Box).

Attention cependant, l’utilisation de tels boîtiers peut être sanctionnée par l’article 323-1 du code pénal, qui punit de deux ans de prison et 30.000 euros d’amende « le fait d’accéder ou de se maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d’un système de traitement automatisé de données« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés