Les jours des « Cover Bands » sont-ils comptés ? À en croire une actualité diffusée hier sur Yahoo Music, il semble que les hommages musicaux rendus à de grands artistes ou à de grands groupes par d’autres formations artistiques ne plaisent pas tant que ça aux maisons de disque.

Preuve en est, la branche suédoise d’Universal Music a récemment envoyé des préavis à quinze groupes s’étant spécialisés dans la reprise des grands tubes du groupe ABBA. Selon les avocats des ayants droit, il est interdit d’exploiter ce nom à des fins commerciales, sous peine de s’exposer à des poursuites pour violation des droits de propriété intellectuelle.

Pourquoi une telle charge contre ces passionnés ? Si l’on en croit les déclarations du porte-parole de la maison de disques, l’intervention d’Universal Music a été uniquement motivée par l’impérieuse nécessité de protéger le nom ABBA d’éventuels abus. « Nous avons eu vent de plaintes tout autour du monde par des fans qui se sont sentis trompés et nous avons ressenti qu’il était de notre devoir de protéger la marque ABBA d’une mauvaise utilisation« .

Il est vrai qu’avec des noms comme « Abba Queens », « Abba Mania », « Swede Dreamz Abba Tribute » ou encore « AbbaDabbaDoo », même le plus aguerri des fans peut se faire rouler dans la farine comme un bleu. À moins que cela ne soit qu’une basse manœuvre délibérée d’Universal Music, car nous sommes particulièrement circonspects sur les raisons invoquées. Comment croire qu’un passionné peut confondre ABBA avec un groupe souhaitant lui rendre hommage ?

Surtout qu’au final, toutes ces formations musicales font le jeu d’Universal Music. Forcément, les musiques jouées par ces groupes ne sont pas commercialisées par elles, mais bien par la maison de disques. Dit autrement, Universal Music est en train de faire la chasse à ceux-là mêmes qui accordent du temps pour promouvoir leur groupe favori. Fascinant.

Donc, si on suit la logique d’Universal Music jusqu’au pour rendre hommage à un groupe ou à un artiste, il faut simplement ni porter le nom de l’artiste ou du groupe en question, ni reprendre les chansons de son répertoire, ni l’imiter en aucune façon. On souhaite bien du courage aux cover bands.

(Photo : CC BY)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés