À l'occasion de la conférence D8, Steve Ballmer a partagé sa vision en matière d'informatique, et sur les prochains développements du secteur, notamment en matière d'informatique dans les nuages et de mobilité. Mais la conférence a également été l'occasion pour le patron de Microsoft de tacler gentiment la politique marketing d'Apple, en ramenant l'iPad au rang de simple PC.

Doit-on considérer l’iPad comme un produit innovant ou n’est-ce finalement qu’un banal PC ? Alors que Steve Jobs se plaisait à présenter son nouveau produit comme le « chaînon manquant » entre le smartphone et le PC portable, le patron de Microsoft a donné un petit coup de canif dans la mécanique marketing bien huilée d’Apple, en ramenant l’iPad au stade du vulgaire PC. À raison ?

En effet, à l’occasion de la conférence D8 aux États-Unis, Steve Ballmer a eu l’occasion de revenir sur les projets de Microsoft en matière d’informatique dans les nuages, de mobilité, de recherche sur Internet et bien évidemment de tablettes tactiles. Une bonne occasion pour le chef d’entreprise de tacler Steve Jobs, lui qui déclarait quelques jours plus tôt à la même conférence que « de moins en moins de personnes vont utiliser les PC pour se porter de plus en plus sur les appareils portables (comme l’iPad)« .

« Je pense que le nombre de personnes utilisant un PC va augmenter dans les années à venir » a rétorqué le patron de Microsoft. « Mais je pense que les ordinateurs vont avoir un aspect différent… ils évolueront. Ils vont devenir plus petits, ils vont devenir tactiles… leurs entrailles vont changer. La véritable question est : qu’est-ce qu’un PC ? Rien de ce que fait un ordinateur aujourd’hui sera moins pertinent demain« .

°tonné de voir Steve Ballmer utiliser le terme « PC » sur des produits que les gens définissent autrement, Walt Mossberg a alors voulu savoir si à ses yeux l’iPad était un PC. Et la réponse est tout à fait claire : « bien sur que que l’iPad en est un. Qu’est-ce que vous faites dessus ? Répondre à des e-mails » a-t-il lancé.

De toute façon, Steve Ballmer n’est pas convaincu de la fragmentation du marché. Au contraire, tout devrait converger tôt ou tard. »Je pense qu’il existera un dispositif global qui vous permettra de faire ce que vous voulez, parce que les gens ne veulent pas avoir de multiples appareils, ou parce qu’ils n’ont pas les moyens de tous se les offrir. Je pense que les PC tels que nous les connaissons vont continuer à se transformer » a-t-il affirmé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés