Lancé en décembre 2001, Rhapsody fut certainement l’une des toutes premières boutiques de musique en ligne, bien avant l’arrivée du rouleau compresseur Apple et son fameux iTunes Store.

Uniquement disponible aux États-Unis, la co-entreprise était gérée par RealNetworks et Viacom, à travers sa filiale MTV Networks. Cependant, après huit ans de bons et loyaux services, les deux actionnaires du service ont annoncé hier leur intention de transformer Rhapsody en société indépendante en réduisant leur participation.

Toutefois, le site ne part pas sans le sou puisque les deux sociétés vont chacune verser une somme importante, afin d’éviter de voir Rhapsody s’effondrer dans les prochaines semaines. RealNetworks va verser 18 millions de dollars tandis que Viacom va débourser 33 millions de dollars. Il n’en fallait pas moins pour un service qui s’engage dans un secteur très concurrentiel et dominé par l’iTunes Store.

Rhapsody pourra néanmoins profiter de l’absence de certains acteurs de la musique en ligne, comme Spotify dont le lancement américain est retardé, afin de grappiller suffisamment de parts de marché. À l’heure actuelle, le service propose un abonnement mensuel de 15 dollars permettant d’accéder à un catalogue de 8 millions de titres. Rhapsody revendique par ailleurs 700 000 abonnés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés