Mise à jour 15h27 : Trois minutes à peine après la publication de cet article (ce qui exclut toute réaction due à l’article), nous avons bien reçu enfin une réponse du service presse, que nous livrons telle quelle : « Je vous informe qu’il n’y a pas de nouvelle politique -juridique ou éditoriale -concernant la gestion des comptes de nos utilisateurs, ni de quelconque complot à l’œuvre. Conformément à notre statut d’hébergeur, nous agissons uniquement lorsque nous recevons des signalements de notre communauté , concernant la mise en ligne de vidéos ou de commentaires contrevenant à nos conditions générales d’utilisation. Si nous le jugeons nécessaire, notamment dans le cas de comportement réitératifs, nous pouvons décider de désactiver certains comptes. »

Article publié à 15h20 : Nous n’avons jamais été partisans d’une quelconque théorie du complot. Même lorsque nous avons abordé la question du 11 septembre, ça a toujours été pour s’interroger sur les raisons qui poussent les médias à faire des théories complotistes un sujet tabou, alors qu’il agitte de très nombreux citoyens. Taire les théories complotistes n’est pas une preuve de vertu, mais de bêtise. Rien n’alimente plus le sentiment paranoïaque du complotiste que l’impression que son discours est censuré par ceux qui détiennent le pouvoir, politique ou médiatique.

Au détour d’un article sur le documentaire que diffusera ce soir Arte au sujet des « effroyables imposteurs« , nous relations hier la suppression depuis plusieurs jours de plusieurs comptes et groupes « complotistes » par Dailymotion. Peu nous importe la qualité ou l’honnêteté du discours publié par ces groupes, dont les membres communiquent étroitement entre eux et autour d’eux. Ils dénoncent pèle-mèle l’existence d’un complot sioniste, le rôle de la franc-maçonnerie dans un « Nouvel Ordre Mondial », ou encore la propagation d’un mensonge officiel sur les évènements du 11 septembre. On ne doute pas que Dailymotion a ses raisons de fermer ces groupes, et il est faux de prétendre comme le fait le site Blueman que Dailymotion porte atteinte illégalement à la liberté d’expression. Dailymotion est un site public, mais de nature privée. Il peut choisir ce qui a ou non droit de cité sur son service, et a même dans certains cas l’obligation légale de retirer des contenus.

Cependant, il nous a semblé intéressant de demander des explications plus précises à Dailymotion, puisque ces groupes assurent que les suppressions de comptes se sont multipliées ces derniers jours, et qu’ils dénoncent un lien avec l’arrivée de l’Etat au conseil d’administration du site. Pour quelles raisons ces fermetures se sont-elles multipliées, si c’est le cas ? Dans la plupart des messages envoyés aux utilisateurs « censurés », Dailymotion renvoie uniquement à « une violation des conditions d’utilisation » du site, sans plus de précision. Lesquelles sont pourtant vagues, puisqu’elles interdisent toute « violation des droits de propriété intellectuelle de tiers (…), atteinte aux personnes (notamment diffamation, insultes, injures, etc.) et au respect de la vie privée, (…et) atteinte à l’ordre public et aux bonnes moeurs (notamment, apologie des crimes contre l’humanité, incitation à la haine raciale, pornographie enfantine, etc.)« .

Voici donc le mail que nous avons envoyé à Dailymotion lundi. Vous constaterez sa grande aggressivité :

Bonjour (nom de notre contact),

J’ai évoqué dans cet article les reproches faits par des groupes complotistes à Dailymotion, qui aurait fermé des dizaines de comptes ces derniers jours sans autre explication qu’un renvoi génériques aux CGU :
//www.numerama.com/magazine/15035-arte-denoncera-34les-effroyables-imposteurs34-du-net-mardi-a-20h35.html

Avec un lien vers une page qui recense les groupes fermés :
http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=libertesinternets.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fwww.blueman.name%2FDes_Videos_Remarquables.php%3FNumVideo%3D559

Qu’est-ce qui justifie pour Dailymotion (d’un point de vue juridique et/ou éditorial) la fermeture de ces comptes ?
Est-ce une politique nouvelle chez Dailymotion ?

Merci d’avance pour vos réponses,
Guillaume Champeau

Nous attendions différents types de réponse, du simple démenti qui aurait pu mettre un terme à notre début d’enquête (« il n’y a pas plus de suppression de compte qu’avant ») à la plus détaillée et la plus argumentée. Mais la réaction de Dailymotion à nos questions a été, c’est le moins que l’on puisse dire, peu courtoise et peu orthodoxe.

« Tiens c’est marrant, je croyais que c’était toi le comploteur en chef ! Il y a zéro complot, rien de nouveau avec ou sans FSI » (Fonds stratégique d’investissement) , nous a répondu sans autre forme le haut responsable de Dailymotion que nous avons contacté directement, comme nous le faisions souvent. Une réaction des plus inattendues, des plus inappropriées, des plus aggressives, suivie d’une invitation à ne plus le contacter directement, ni pour parler de Dailymotion, ni pour parler de l’ASIC dont le site est co-fondateur. On n’ose imaginer que notre article qui interprètait sévèrement le dernier communiqué de l’ASIC sur la neutralité du net a déplu. Ca ne serait pas un motif suffisant pour nous envoyer paître, pas plus que les craintes que nous avions exprimées sur les pressions que pourrait exercer le FSI en matière de filtrage et de labellisation.

Disciplinés, nous avons donc contacté lundi après-midi le service presse de Dailymotion, qui ce midi n’avait toujours pas retourné de réponse. Et nous n’en aurons pas. « C’est un service de « presse » pas le service de mulder, scully ou de l’Aera 51…« , nous a aimablement rappelé sur Twitter Martin Rogard, le directeur des contenus de Dailymotion.

On croit donc comprendre que Numerama est blacklisté, ce qui n’est pas bien grave. Dailymotion ne sera ni le premier ni le dernier à ne plus répondre à nos questions. C’est le prix à payer de notre liberté éditoriale, qui nous impose de ne jamais épargner quiconque par crainte de représailles de ce genre. La plupart finissent par nous répondre de nouveau, en voyant que ça ne nous fait jamais taire, bien au contraire.

En revanche, ce qui est beaucoup plus grave, c’est que ce genre d’attitude conforte les complotistes qui se disent censurés par Dailymotion. Ils ne voient toujours aucune explication concrète apportée par le site de vidéos, et constatent une attitude méprisante qui alimente plus encore leur paranoïa. Alors que notre démarche visait justement à pouvoir apporter des explications rationnelles, qui auraient brisé leur cercle vicieux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés