Les spécifications du Blu-Ray 3D sont désormais connues. Publiées hier, elles mettent l'accent sur la compatibilité descendante et ascendante, et sur le support indifférencié de différentes techniques 3D (verres polarisés ou obturateurs par exemple).

Hier, le Blu-ray Disc Association (BDA) a finalisé les spécifications du Blu-ray 3D afin d’intégrer des contenus 3D stéréoscopiques dans les disques Blu-ray. Selon le consortium industriel, cette nouvelle technologie n’est pas dépendante d’une technique 3D particulière, comme les verres polarisés ou à obturateurs. Ainsi, ce sont les disques Blu-ray traditionnels qui seront utilisés. Un choix particulièrement judicieux, notamment pour des raisons de rétro-compatibilité.

En effet, le Blu-ray Disc Association a tenu à s’assurer que les spécifications du Blu-ray 3D ne gênent pas l’utilisateur ou ne le force pas à renouveler une fois encore son matériel. Et si un lecteur Blu-ray 3D pourra lire un disque en 2D, l’inverse sera également possible. Selon le BDA, le lecteur Blu-ray 2D supportera également les disques 3D. La seule différence sera évidemment au niveau de l’absence de profondeur de champ, puisque le film s’affichera en deux dimensions, toujours en 1080p.

C’est donc une excellente nouvelle pour les consommateurs, puisque ces derniers pourront acquérir directement des disques en3D, quel que soit le matériel possédé. L’image du film s’adaptera au lecteur Blu-ray, permettant ainsi aux studios de cinéma de proposer directement des films en trois dimensions sans réel risque financier, tandis que les consommateurs n’auront pas besoin de mettre à niveau leur installation.

Les disques Blu-ray 3D seront également compatibles avec la PlayStation 3, pour la simple et bonne raison que la console de jeu reste le lecteur Blu-ray le plus utilisé. « Les spécifications Blu-ray 3D sont également conçues pour permettre aux consoles de jeu PS3 de lire des disques 3D en trois dimensions » a ainsi précisé le BDA.Dans le détail, les spécifications s’appuient sur le codec Multi Video Coding (MVC) et sur l’extension de l’Advanced Video Coding (AVC) H.264, éléments pris en charge par l’ensemble des lecteurs Blu-ray.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés