Cela aura été un redémarrage en douceur. Après avoir réactivé le tracker il y a quelques semaines, les responsables de Demonoid ont ensuite indiqué retravailler sur le code du site pour le rendre plus performant et plus solide. Et hier, le site web est entièrement revenu en ligne. Cependant, pour l'heure il est très difficile d'y accéder.

Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, c’est déjà un peu Noël pour la communauté BitTorrent. En effet, après trois mois de longue absence, Demonoid est de nouveau pleinement opérationnel, que ce soit le tracker semi-privé ou le portail web, ce dernier ayant été en grande partie réécrit pour l’occasion. Dans un message publié hier, les responsables ont annoncé que les pages d’inscription et d’authentifications étaient à nouveau disponibles.

« Nous sommes en train de tester le nouveau code. La mise hors-ligne du site n’est plus nécessaire, mais reste une possibilité en cas de besoin » ont-ils prévenu. D’ailleurs pour l’instant, le site est difficilement accessible, le serveur étant surchargé de requêtes d’internautes. Ce n’est guère une surprise, l’immense attente générée par les messages successifs laissés par les administrateurs allait forcément se traduire par un pic massif d’audience.

Selon FileShareFreak, le site fonctionne exactement de la même façon qu’auparavant. Cependant, les fichiers torrents ont été durement impactés par cet incident. Près de 25 % des torrents ont été perdus. En effet, en additionnant les liens internes et externes, Demonoid arrive à 212 000, alors qu’au premier septembre dernier le site comptait plus de 283 000 liens externes et internes. Manifestement, ce serait les torrents internes qui ont été le plus touché. 30 % de l’ensemble de la base de données interne a été perdue.

Le compteur est cependant reparti à la hausse hier, puisque les internautes ont évidemment commencé à remettre en ligne de nombreux liens torrents. Depuis hier, plus de 600 nouveaux fichiers torrents ont été ajoutés, dont 370 sur le propre tracker de Demonoid. Un redémarrage sur les chapeaux de roues, un peu chaotique, mais la situation devrait rapidement revenir à la normale.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés