Frédéric Lefebvre et Jacques Séguéla étaient-ils légitimes pour aborder la question de la régulation du net ? Manifestement non. Dans une courte vidéo, trois intervenants beaucoup plus qualifiés ont réagi à l'émission de France 3.

Le 7 décembre dernier, France 3 présentait un nouveau numéro de « Ce soir ou jamais », une émission de télévision animée par Frédéric Taddéi. Le thème choisi pour ce nouveau numéro fut la question cruciale du contrôle d’Internet, alors que le filtrage du net sera examiné le mois prochain par le parlement français. L’occasion pour France 3 d’organiser un débat avec différents intervenants, afin de savoir si oui ou non le contrôle du net est pertinent.

Comme toujours dans ce genre d’émission, le choix des invités a été particulièrement critiqué. En effet, alors que la question soulève des concepts à la fois philosophiques et techniques, on peut légitimement se demander ce qu’un publicitaire et un lobbyiste réputé sont venus faire dans un tel débat. Sont-ils qualifiés pour parler de ce sujet ?

En effet, on aurait souhaité avoir des pointures et des experts, à l’image de Benjamin Bayart, l’un des rares à amener le débat sur un autre plan que celui des faits divers et de la dictature de l’émotion. Cette fois, c’est Nicolas Vanbreemersch, fondateur de Spintank et blogueur, Marc Rees, rédacteur en chef de PC INPact, et Jean-Michel Planche, spécialiste des réseaux et fondateur de Witbe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés