« Parce que l’open-source ça compte« . C’est le slogan en anglais dans le texte du nouveau nouveau site de Ségolène Royal, Désirs d’Avenir, refait à la va-vite après le fiasco de la récente refonte à la mode raëlienne. Après avoir montré aux entreprises du net que l’âge d’or du bug de l’an 2000 et des premiers sites Internet n’était pas tout à fait mort avec une facture à 41 860 euros, l’ancienne candidate apporte un soutien vibrant à l’économie du logiciel libre.

A moins que son équipe de campagne, pressée de réanimer Ségolène Royal après son suicide numérique, n’ait tout simplement oublié de personnaliser le thème par défaut de Joomla, le moteur de contenu (CMS) open-source utilisé désormais par Désirs d’Avenir. Qu’importe, si Ségolène Royal reprend le slogan à son compte…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés