C'est au mieux génial, au pire très inquiétant. Déjà capable de savoir à quoi l'on joue, ce que l'on télécharge ou ce que l'on regarde à la télévision, Sony veut désormais savoir comment l'on réagit à une stimulation émotionnelle quelconque. La firme a déposé un brevet sur un "détecteur de rire" qui pourrait avoir de nombreuses applications.

L’avenir du jeu vidéo est-il à la gestion des émotions ? Nintendo a déjà dans ses cartons la commercialisation prochaine du Wii Vitality Sensor, qui mesurera la fréquence cardiaque des joueurs pour détecter lorsqu’un utilisateur se fatigue, s’énerve ou angoisse. Sony, son rival dans les jeux vidéo, pourrait aller plus loin encore. La firme japonaise s’est vu octroyer le 6 août dernier un brevet portant sur un « détecteur de rire et un système et une méthode pour enregistrer la réponse émotionnelle à une présentation média« . Couplé à la Playstation, le système pourrait exploiter les réactions émotionnelles des joueurs pour enrichir l’interactivité de la console.

Mais le système a d’autres applications plus scientifiques et commerciales. En mémorisant le moment où interviennent les rires avec un micro et/ou une webcam, il permet par exemple aux producteurs de films de savoir précisément quand le spectateur rit, et quelles sont au contraire les blagues qui font flop. Un bon moyen d’améliorer les productions futures, mais aussi de dessiner un « profil » du spectateur, pour lui proposer des contenus plus adaptés à son propre sens de l’humour. Tout le monde n’aime pas Les Nuls ou les Monthy Pythons…

Le brevet précise que le système pourrait « profiler » les individus ou des groupes de personnes grâce à une reconnaissance des visages ou de la voix, et utiliser divers instruments de captation des émotions : micro, caméra, capteur de réponse épidermique, moniteur de rythme cardiaque, capteur de pression,… le système pourrait aussi déterminer des réponses collectives, comme lorsque des joueurs se tapent dans la main après un but.

Le système de détection des sourires inclu dans le Cyber-Shot W120 (et désormais sur la plupart des appareils photo compacts) est aussi explicitement mentionné dans le brevet comme méthode de détection des émotions.

Evidemment, il est aussi possible d’utiliser le même principe pour enregistrer tout type d’émotion manifesté par le langage corporel : colère, tristesse, joie, excitation, ennui… Tout est permis.

Il n’y aura bientôt plus besoin de la télécommande, la télévision zappera toute seule pour trouver le programme le plus adapté à votre code émotionnel personnel ! Souriez, vous êtes filmés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés