L'arrivée massive des plus de 55 ans inquiète les responsables des réseaux sociaux Facebook et MySpace. En effet, cet intérêt soudain des générations plus avancées pousserait les plus jeunes à s'en désintéresser, les adolescents étant généralement peu enthousiastes de partager les mêmes passions que leurs aînés.

L’arrivée des parents sur un réseau social le rend-il soudainement moins cool ? Effectivement, il semblerait que la meilleure façon de tuer une tendance appréciée par les plus jeunes est justement de la faire adopter par les plus âgés d’entre nous. C’est ce qui ressort de la dernière étude d’Ofcom, relayée par le Guardian.

En effet, sur le site web du quotidien britannique, l’arrivée massive des parents et des professeurs naviguant de pages en pages en « pokant » (~titillant) leurs anciens élèves ou leurs enfants serait en réalité un moteur très puissant qui pousserait des milliers d’adolescents à quitter le navire, peu enthousiastes d’être ainsi dans le même espace virtuels que leurs chers géniteurs et précepteurs.

Ainsi, des sites comme Facebook ou MySpace sont désormais trustés par la génération 25 – 34 ans, alors qu’il y a encore quelques mois, c’était surtout les domaines réservés des 15 – 24 ans. Et si les plus jeunes sont toujours très présents sur les réseaux sociaux, le pourcentage des 15 – 24 ayant un profil sur un site de ce genre a baissé pour la première fois, de 55 % en 2008 à 50 % cette année. En revanche, le pourcentage est passé de 40 à 46 % pour la tranche supérieure des 25 – 34 ans.

Cette évolution sensible peut être un vrai problème à terme pour ces sites. En effet, Facebook et MySpace misent énormément sur des tranches d’âge jeunes pour les inciter à rester le plus longtemps possible en ligne, afin de rentabiliser au maximum un business model basé sur la publicité. C’est pourquoi Facebook autorise de nombreuses applications, jeux, quizzes, groupes et pages.

Quand à MySpace, la désaffection des plus jeunes pourraient être un vrai problème, puisque l’entreprise cherche justement à se relancer, notamment en mettant prochainement en place une plate-forme de jeu en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés