Le dossier de la quatrième licence 3G n’en finit plus. Le gouvernement aurait dû faire publier hier au Journal Officiel un décret sur la procédure d’octroi de la licence de téléphonie mobile qu’attend Free avec impatience. Une conférence de presse avait même été programmée avec le ministre de l’Industrie pour donner le coup d’envoi médiatique de l’ouverture du marché à un nouvel opérateur.

Mais patatras. Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois fait obstacle à la procédure au dernier moment. Selon Les Echos, qui citent une source gouvernementale, « l’Elysée a finalement demandé de temporiser sur ce dossier, mais la procédure sera lancée dans les prochains jours« . Aucune explication n’a été avancée.

L’ARCEP avait indiqué le mois dernier qu’il était « quasi-certain » que l’appel d’offres serait lancé « d’ici la fin du mois de juillet« . Mais Orange a menacé l’Etat d’actions contentieuses s’il ne relevait pas le prix de chaque lot de la quatrième licence, fixé à 240 millions d’euros après réévaluation par la Commission des participations et des transferts (CPD).

C’est un contre-temps supplémentaire après une multitude d’obstacles placés à l’octroi de la quatrième licence 3G, dont nous avions fait un long compte-rendu dans un article du 22 mai 2009.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés