La Fondation Ford, une organisation philanthropique basée à New York, a récemment offert 300 000 dollars à Wikimedia Commons afin de soutenir son objectif de concevoir une immense bibliothèque multimédia composée de fichiers libres de droit.

De tous les projets de la Fondation Wikimedia, c’est certainement l’encyclopédie libre et gratuite Wikipédia qui est le plus connu. Pourtant, la fondation fondée par Jimmy Walles en juin 2003 soutient un certain nombre d’activités en ligne, comme Wiktionary (un dictionnaire multilingue), Wikiquote (un recueil de citations), Wikibooks (un ensemble d’ouvrages pédagogiques), sans oublier Wikisource, Wikimedia Commons, Wikispecies, Wikinews et Wikiversité.

Pour l’essentiel, la Fondation Wikimedia fonctionne grâce aux dons faits par les lecteurs du site pour acquérir de nouveaux serveurs et pour payer l’hébergement. Régulièrement d’ailleurs, des campagnes sont organisées pour inciter les internautes à participer financièrement. Les autres ressources proviennent quant à elles généralement de subventions ou de dons faits par des entreprises ou des organisations philanthropiques.

Or justement, le 1er juillet dernier, la Fondation Wikimedia a annoncé avoir reçu un don de 300 000 dollars pour le projet Wikimedia Commons, une bibliothèque multimédia centralisant des médias libres de tout type : vidéos, animations, musiques, photographies, dessins, textes, schémas… si bien qu’en mai 2009, cette immense base de données regroupe plus de 4,5 millions de fichiers différents.

Wikimedia Commons se distingue des autres banques d’images et de médias traditionnelles, puisque les fichiers publiés sont issus du domaine public ou reposent sur une licence libre. Ainsi, chacun peut librement copier, diffuser et modifier les fichiers mis à disposition par Wikimedia Commons, pourvu que les conditions de redistribution sont respectées.

C’est la Fondation Ford qui est à l’origine des 300 000 dollars. Cette organisation à but non-lucratif dont le siège se trouve à New York a pour objectif de soutenir financièrement des projets visant à « promouvoir la démocratie, la réduction de la misère ou la promotion de la bonne entente entre nations« . Chaque année, la fondation donne 80 millions de dollars aux institutions culturelles et aux artistes.

Mais il arrive parfois que les donations prennent une autre forme. Ainsi, la Deutsche Fotothek a offert le 31 mars dernier 250 000 images sous licence Creative Commons 3.0.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés